Publicité

Philippines: le président critiqué pour s'être rendu au concert de Coldplay en hélicoptère

Manille et sa métropole sont réputées pour leur trafic automobile saturé. Pour éviter de se retrouver dans les bouchons et manquer le concert donné par Coldplay vendredi 19 janvier, le président philippin Ferdinand Marcos Jr. et sa femme ont donc eu recours à une solution imparable: un hélicoptère. Un choix qui a valu au dirigeant de nombreuses critiques et de se voir accusé de gaspiller l'argent des contribuables, explique notamment le Guardian.

Dans un communiqué publié samedi, le général de brigade Jesus Nelson Morales, chargé de la sécurité du président philippin, a expliqué que "l'afflux sans précédent de 40.000 personnes au concert" a causé de sérieuses complications sur les routes. Des bouchons qui représentaient selon lui une sérieuse menace pour la sécurité de Ferdinand Marcos Jr. et son épouse.

Le clin d'oeil de Chris Martin

"C'est une insulte grave pour des millions de Philippins", a réagi Renato Reyes, le secretaire général de Bayan, un mouvement d'opposition de gauche.

"Nous sommes face à une crise des transports paralysante à l'origine d'un trafic horrible et des trajets cauchemardesques pour les gens ordinaires."

D'après l'index de trafic TomTom 2023, qui compare le trafic dans 387 villes réparties dans 55 pays différents, la métropole de Manille est celle où l'on circule le moins facilement. En moyenne, il faut un plus de 25 minutes pour parcourir 10 kilomètres. À titre de comparaison, 16 minutes sont nécessaires en moyenne dans la région parisienne pour parcourir la même distance.

Un particularisme qui n'a pas échappé à Coldplay, groupe par ailleurs connu pour tenter de réduire l'empreinte carbone de ses concerts et de ses tournées. Vendredi, son chanteur et leader Chris Martin s'est fendu sur scène d'une plaisanterie sur le sujet: "Des bouchons, on en a vu (dans notre carrière). Mais je crois que vous avez les plus gros bouchons au monde. Merci d'avoir fait tous ces efforts (...) pour être ici."

Article original publié sur BFMTV.com