Publicité

Philippe Lellouche et son frère Gilles, ils ne travaillent pas ensemble pour une raison bien précise

Philippe Lellouche et son frère Gilles s'aiment énormément et prennent plaisir à passer du temps ensemble. Mais les réunir peut parfois s'avérer compliqué. Celui qui débarque avec un seul-en-scène s'est confié au "Journal du dimanche".

Philippe Lellouche signe son premier seul-en-scène, lequel se jouera au théâtre de la Madeleine à Paris. Avec son Stand alone, le comédien bercé par une nostalgie heureuse, évoque les hommes de sa génération et se moque des absurdités de l'époque. Le Journal du dimanche l'a rencontré et a assisté à son spectacle qui tourne en Province depuis septembre.

"Aujourd'hui quand on envoie une vanne, il y a toujours un mec qui la prend pour lui. S'il ne rigole pas, qu'il passe à autre chose, j'ai raté mon coup", confie-t-il. Mais Philippe Lellouche se fiche bien du regard des autres et se dit heureux d'être arrivé à un âge (57 ans) où l'on est en accord avec soi-même.

Philippe et Gilles Lellouche, deux frères "vite insupportables" ensemble

Journaliste au départ, l'ex-mari de Vanessa Demouy, avec qui il a eu deux enfants, Solal (né en 2003) et Sharlie (née en 2011), a tapé dans l'oeil d'une agente après avoir tourné un reportage pour Envoyé spécial. "Je ne sais pas si tu seras une star, mais ce dont je suis sûre, c'est que tu as un acteur, donc, si tu veux, je te présente", lui avait lâché Danielle Gain. Une voie qui n'avait pas franchement plu à son père qui avait déjà des soucis avec son autre fils, Gilles Lellouche. Un moment raconté dans son spectacle et une conclusion heureuse à cette histoire. Les frangins sont en effet devenus connus et respectés ce qui a fait la fierté de leur père. "Il avait...

Lire la suite


À lire aussi

Un Français du PSG fait chambre à part avec sa femme, influenceuse bien connue : "on n'a pas dormi ensemble pendant..."
Philippe Lellouche sans fard sur l'infidélité : "C'est le plaisir de se sentir libre"
Edouard Philippe : L'ancien ministre visé par une plainte pour "détournement de biens et harcèlement moral"