Les pharmaciens peuvent renouveler certaines ordonnances, le saviez-vous ?

·1 min de lecture
A small family of a mother and young daughter being served their prescriptions a their local pharmacy in the city.

Le pharmacien est autorisé à renouveler une ordonnance à la place du médecin traitant. Mode d’emploi.

Pour renouveler une ordonnance, vous avez systématiquement le réflexe d’aller consulter votre médecin traitant. Pourtant, un autre interlocuteur pourrait vous aider et vous éviter ce rendez-vous. En effet, depuis plus de dix ans, le pharmacien correspondant est capable de renouveler certaines ordonnances.

Une option peu connue des patients et qui vient pourtant d’être simplifiée, comme le rapporte LCI. Le 31 mai dernier, un décret à ce sujet est paru au Journal Officiel. Il précise que "le patient peut désigner auprès de l'assurance-maladie, comme pharmacien correspondant, un pharmacien titulaire d'officine, ou gérant d'une pharmacie mutualiste ou de secours minière". Avant d’ajouter : "Le pharmacien ainsi désigné en informe le médecin traitant du patient. Il peut être suppléé dans cette fonction, après accord du patient, par un pharmacien exerçant dans la même officine". Le texte précise que la prescription médicale comporte une mention autorisant le renouvellement par le pharmacien correspondant de tout ou partie des traitements prescrits ainsi que "le cas échéant, une mention autorisant l'ajustement de posologie de tout ou partie des traitements".

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Je le crie avec force : la vaccination est une obligation"

Ajuster la posologie

Le décret détaille ensuite la fonction précise du pharmacien correspondant, ce dernier peut "renouveler périodiquement des traitements chroniques et ajuster, si besoin, leur posologie dans les conditions suivantes. Le projet de santé du dispositif auquel participent le pharmacien correspondant et le médecin traitant définit les modalités d'information du médecin, notamment en cas d'ajustement de la posologie".

La durée totale de la prescription et de l'ensemble des renouvellements réalisés par le pharmacien correspondant ne peut excéder douze mois. Comme le rappelle le décret, le pharmacien fait mention sur l'ordonnance du renouvellement et, le cas échéant, de l'adaptation de posologie réalisée. Interrogés par LCI, certains médecins émettent des doutes sur cette attribution des pharmaciens : "La responsabilité du médecin, c’est de donner les bons médicaments en fonction de la pathologie, de l’âge, du poids. Et de réviser, comme il le pense et comme il l’a appris, à trois mois, puis à six mois, etc. Là, sachant qu’on ne revoit pas le patient, cela me paraît compliqué", nuance le Dr Bernard Ordono, médecin généraliste à Toulouse (Haute-Garonne).

Ce contenu pourrait également vous intéresser :