Publicité

PFAS : que sont ces « polluants éternels », nocifs pour la santé ?

Des PFAS ou « polluants éternels » ont notamment été récemment détectés dans des eaux minérales.  - Credit:Joshua A. Bickel/AP/SIPA / SIPA / Joshua A. Bickel/AP/SIPA
Des PFAS ou « polluants éternels » ont notamment été récemment détectés dans des eaux minérales. - Credit:Joshua A. Bickel/AP/SIPA / SIPA / Joshua A. Bickel/AP/SIPA

« La pollution aux PFAS est un sujet de santé publique préoccupant. » En février 2024, un rapport commandé par le gouvernement appelait les autorités à dresser un état des lieux des pollutions au PFAS et de « faire cesser urgemment les rejets industriels » de ces polluants. Ce jeudi, l'Assemblée nationale a adopté en première lecture une proposition de loi du groupe écologiste-Nupes visant à limiter la diffusion des substances per et polyfluoroalkylées, ou PFAS, un acronyme tiré de sa traduction anglais « per- and polyfluoroalkyl substances ».

S'accumulant au fil des années dans les organismes et dans l'environnement, les PFAS – prononcés « pifasses » – pourraient être dangereux pour la santé. Le Point vous résume les enjeux autour des « polluants éternels ».

À LIRE AUSSI Polluants éternels : l'État doit agir « sans tarder », selon un rapport

Que sont les PFAS ?

Comme l'explique l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), les alkyls perfluorés et polyfluorés (PFAS) constituent une famille chimique de plus de 4 700 composés moléculaires synthétiques. L'industrie chimique les commercialise depuis la deuxième moitié de XXe siècle. « Les PFAS ont été utilisés dans les mousses anti-incendie, les revêtements métalliques antiadhésifs pour les poêles à frire, les emballages alimentaires en papier, les crèmes et les cosmétiques, les textiles pour meubles et vêtements d'extérieur, les peintures et la photographie, le chromage, les pesticides et les produits pharmace [...] Lire la suite