Publicité

Peut-on vraiment mourir de rire ?

Le rire est le résultat d’un processus biologique complexe qui implique à la fois le système musculaire et le système nerveux. Il est bénéfique pour le corps humain, puisqu'il libère des endorphines, mais aussi de la dopamine (hormone du bonheur) et de la sérotonine (hormone qui favorise la détente et le sommeil). Le rire permet aussi de diminuer la pression artérielle, de ralentir le rythme cardiaque, et d'augmenter la ventilation pulmonaire. Il existe même des études sérieuses sur les atouts du rire thérapeutique, en raison de tous les bienfaits que celui-ci prodigue au corps. En revanche, si on rit à l'excès, la tendance peut s'inverser, et on vous explique pourquoi.

Le rire devient dangereux lorsqu'il est incontrôlé. Il peut alors être à l'origine de différents dysfonctionnements pouvant s'avérer fatals :

Si vous êtes pris d'un fou rire incontrôlable, évitez de croiser le regard des autres personnes avec qui vous vous trouvez. Cela pourrait aggraver votre propre hilarité. Essayez de vous concentrer sur votre propre respiration et pensez à des événements graves, voire tristes. Cela vous aidera à retrouver votre calme, et vous éviterez ainsi le risque de mourir de rire.

Chrysippe de Soles est connu pour être mort en riant à sa propre plaisanterie. Chrysippe était un philosophe stoïcien qui a vécu en Grèce au IIIe siècle avant Jésus-Christ. Cependant, s'il est passé à la postérité, ce n'est pas pour son œuvre philosophique, mais bien en raison de sa mort surprenante. Chrysippe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Alzheimer, démence : et si on détectait ces maladies dans les yeux ?
Alaskapox : tout savoir sur ce virus qui vient de faire son premier décès
Une prise de sang peut prédire si vous avez un risque de crise cardiaque
Est-il possible de réaliser une prise de sang sans prescription médicale ?
Peut-on se réveiller d'une mort cérébrale ?