Publicité

"Peut-être que je ne rejouerai jamais ici": Gasquet se confie sur sa possible fin de carrière prochaine

Reverra-t-on Richard Gasquet sur les courts de Melbourne Park? Rien n'est moins sûr, à entendre l'intéressé. Battu au premier tour par le numéro 2 mondial Carlos Alcaraz, le Français s'est ouvert sur le flou qui entoure sa fin de carrière. "Tout est possible, tout est envisageable", a-t-il jugé après sa défaite face à Alcaraz.

"On verra bien comment la saison se déroule si j'arrive à remonter un petit peu, sinon peut-être que je ne rejouerai jamais ici", a poursuivi l'ancien numéro 7 mondial.

Aura-t-il des regrets à l'heure de tourner la page de sa vie de tennisman? Pas vraiment, si l'on en croit les confidences du Biterrois, qui anticipe toutefois un certain phénomène de manque. "Je suis venu depuis les juniors une vingtaine de fois, je n'ai pas à rougir du nombre de fois où j'ai joué ici. Ce sont des moments uniques de se retrouver là sur le court, qui est incroyable et qui manquera à tout joueur de tennis", a-t-il conclu.

Une génération dorée vers la retraite

Des quatre "nouveaux mousquetaires" français de ce début de siècle, seuls deux continuent d'arpenter les courts de tennis en 2024: Richard Gasquet et Gaël Monfils. Premier à remiser ses raquettes, Jo-Wilfried Tsonga a disputé son dernier tournoi à Roland-Garros en 2022. Quelques mois plus tard, c'était au tour de Gilles Simon de lui emboîter le pas, toujours à Paris, mais à l'issue du Masters 1000 de Paris-Bercy en novembre 2022.

Et si le Serbe Novak Djokovic continue de dominer outrageusement le circuit à l'approche de ses 37 ans (il les aura le 22 mai prochain), c'est bien toute une génération qui se dirige lentement mais sûrement vers la sortie. Ce lundi, après son élimination au premier tour face à Tomas Etcheverry, l'ex-numéro un mondial Andy Murray a lui aussi confié qu'il était "fort possible que ce soit la dernière fois" qu'il jouait à Melbourne.

Article original publié sur RMC Sport