"Un peu dans l'enthousiasme": quand Collomb tacle Macron devant Philippe

·2 min de lecture
Gérard Collomb sera remplacé temporairement par Edouard Philippe après sa démission. - Stéphane de Sakutin - AFP
Gérard Collomb sera remplacé temporairement par Edouard Philippe après sa démission. - Stéphane de Sakutin - AFP

La séquence a de quoi surprendre. Lorsque deux anciens membres du gouvernement d'Emmanuel Macron, l'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, se croisent lors d'une séance dédicace du livre de ce dernier, les confidences et bons mots fusent. En tout cas d'un côté.

"Un peu dans l'enthousiasme"

Comme l'a montré mercredi soir l'émission Quotidien dans une séquence d'un peu plus d'une minute, l'ancien maire de Lyon tend son exemplaire à Edouard Philippe pour le lui faire dédicacer. Pendant que celui-ci s'exécute, Gérard Collomb se montre extrêmement élogieux à l'encontre de l'ancien homme fort de Matignon, tout en égratignant Emmanuel Macron au passage.

"Moi j’ai gardé de très bons souvenirs, de quelqu’un qui redressait un peu le cap parce que le Président était quelquefois un peu dans l’enthousiasme. La situation va être compliquée avec l’an prochain", déclare en marquant des pauses Gérard Collomb, qui fait probablement référence à l'élection présidentielle de 2022.

Une sortie surprenante, à laquelle Edouard Philippe ne semble pas vouloir réagir. En effet, l'ancien Premier ministre poursuit sa décidace, sans répondre à Gérard Collomb. Avant de partir, ce dernier lâche un court "il faudrait que je te voie", qui n'obtient pas non plus de réponse.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quel rôle pour 2022?

Cette étonnante déclaration de Gérard Collomb relance malgré lui la rumeur d'une potentielle candidature d'Edouard Philippe au prochain scrutin national, alors que ce dernier vient d'être décoré de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron.

Déjà interrogé quant à de possibles velléités électorales, le maire du Havre a souvent esquivé la réponse. "Je vais botter en touche, ça se fait pas au foot, c'est plutôt au rugby qu'on fait ça, (...) parce que c'est une question sérieuse. [...] On prendra le temps de discuter notamment de ça, puis on boira une bière et on verra", avait-il dit sur RMC fin février.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles