Peu importe qui a piraté le Parti démocrate américain, dit Poutine

Vladimir Poutine a affirmé vendredi, lors sa traditionnelle conférence de presse de fin d'année à Moscou, que l'identité des personnes qui ont piraté le parti démocrate américain pendant la campagne présidentielle n'avait aucune importance. /Photo prise le 23 décembre 2016/REUTERS/Alexei Druzhinin

MOSCOU (Reuters) - Vladimir Poutine a affirmé vendredi que l'identité des personnes qui ont piraté sur internet le Parti démocrate américain pendant la campagne présidentielle n'avait aucune importance.

Ce qui compte, a ajouté le président russe lors de sa traditionnelle conférence de presse de fin d'année à Moscou, c'est que ces piratages ont montré que l'opinion publique américaine était manipulée.

Il a ironisé sur le fait que ce parti n'avait plus de "démocrate" que le nom et que des grands noms de l'Histoire américaine "devaient se retourner dans leur tombe".

Vladimir Poutine, directement mis en cause par Washington dans cette affaire, a estimé que le Parti démocrate se cherchait des excuses pour la défaite d'Hillary Clinton le 8 novembre en insistant sur des "facteurs externes".

"Personne ne croyait que Donald Trump allait gagner à part nous", a-t-il dit en invitant les démocrates, qui "perdent sur tous les fronts", à apprendre à "perdre avec élégance".

Vladimir Poutine a répété vouloir bâtir des relations constructives et pragmatiques avec les Etats-Unis une fois que Donald Trump sera à la Maison blanche, à partir du 20 janvier.

Il a insisté sur le fait qu'il n'entendait pas contester le fait que l'US Army soit "l'armée la plus puissante du monde" et a dit trouver "tout à fait normal" que Donald Trump envisage de renforcer les capacités nucléaires de son pays.

(Vladimir Soldatkine et Andrew Osborn, avec la rédaction de Moscou, Tangi Salaün et Gilles Trequesser pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages