Les Petits meurtres d'Agatha Christie : l'épisode musical, l'avenir de la série, son rôle de jury à La Rochelle... Elodie Frenck se confie

Jérémie Dunand [Url href='https://twitter.com/JejeSeries'](@JejeSeries)[/Url], propos recueillis le 14 septembre 2019 à La Rochelle

AlloCiné : En tant que comédienne, qu'est-ce que ça vous fait de ne plus être en position de celle dont on observe et juge le travail et de passer, le temps du Festival de La Rochelle, de l'autre côté en étant membre du jury, qui a pour mission de départager de nombreuses oeuvres télévisuelles ?

Elodie Frenck : C'est vrai que le travail d'un comédien est souvent jugé, mais j'avoue que je n'avais pas vu les choses comme ça, tout simplement car je n'ai pas l'impression de faire partie de ce jury pour "juger". C'est un échange avec les autres membres du jury, on explique ce qu'on aime, et on cherche des points communs entre nous. Quand on n'aime pas beaucoup une série ou un téléfilm on ne va pas passer des heures à dire pourquoi on ne l'aime pas. Et puis on construit, on étaye notre avis donc la critique est toujours ultra positive. Je trouve que c'est toujours bizarre de juger l'art, c'est très subjectif. J'ai hâte de voir comment les délibérations vont se passer aujourd'hui. Mais ce que je peux dire c'est que c'est une expérience passionnante.

Avant les délibérations, est-ce que vous vous êtes retrouvés à plusieurs moments avec les autres membres du jury pendant le festival pour discuter de ce que vous avez vu ?

Oui, on a des moments où on se rencontre, car sinon on étouffe un peu à ne pas pouvoir parler de ce qu'on voit. Je me suis sentie comme chez le dentiste, lorsqu'il vous parle et qu'on ne peut pas lui répondre parce qu'on a la bouche ouverte (rires). On croise sans cesse des gens qui nous disent "Alors, tu as pensé quoi de ça ?" et on ne peut rien dire. Nous sommes incorruptibles et muets, mais ce n'est pas toujours facile.

Vous sentez des thématiques fortes qui se dégagent de la sélection cette année ?

On se rend compte qu'il y a des films qui traitent du même sujet, oui. Je pense à la précarité. Au pervers narcissique qui est à la mode aussi cette année. Ce qui est très intéressant aussi c'est la sélection européenne. On a souvent peu accès à ces séries et je trouve que la sélection est vraiment très riche cette année.

Est-ce que vous regardez vous-même beaucoup de séries ?

Pas vraiment, mais c'est vraiment par manque de temps, avec les tournages, la vie de famille. Je suis un peu toujours la dernière à découvrir les trucs. La dernière série que j'ai regardée c'était The Handmaid's Tale, ça date un peu (rires). Donc là je suis ravie de faire partie du jury et de découvrir autant de séries car à la base je suis une enfant de la télé. J'ai bouffé de la télé durant ma jeunesse. Je pense que je la regardais encore plus que mes parents. Alors c'est vrai que depuis que j'en fais je la regarde moins, mais j'adore ça. Ça m'inspire beaucoup et ça affûte mes envies, mes choix.


Un épisode inédit des Petits meurtres d'Agatha Christie a été présenté durant le festival. Vous aimez ce genre d'événement qui vous permet de venir à la rencontre du public de la série ?

Déjà je n'avais pas vu l'épisode avant car on a fini de le tourner fin avril. Il était tout frais et c'était un épisode très spécial, un épisode musical, donc on était très traqueurs. Mais oui j'aime aller à la rencontre du public comme ça car vu que la série est une comédie, j'aime bien savoir si les vannes ont passé. Si ce que j'ai essayé de faire a réussi à passer le filet. C'est du spectacle. Les gens sont au spectacle, ils applaudissent quand ils nous voient arriver, ils réagissent à tout ce qui se passe dans l'épisode. Donc oui, j'adore voir les gens et leurs réactions à la série.

Cet épisode musical sera diffusé en 2020, ce n'est pas pour tout de suite. Qu'est-ce que vous pouvez nous en dire ?

C'est un épisode où il arrive une grosse catastrophe à l'un d'entre nous et on va se serrer les coudes pour essayer de connaître la vérité. Il y a aussi une histoire de mensonge. Laurence n'ose pas dire quelque chose à Marlène et quand elle l'apprend elle est désespérée. Il y a vraiment plein, plein de choses. C'est un épisode hyper riche, plein de révélations et d'amitié. Et puis il y a une grosse surprise, c'est le retour d'Antoine Duléry. Il joue cette fois-ci le neveu de Larosière, car on est 25 ans après la saison dans laquelle il jouait.

France 2 diffuse jusqu'à vendredi prochain des épisodes inédits des Petits meurtres, et ça fonctionne toujours en audience. Vous prenez toujours autant de plaisir à incarner Marlène ?

Ah oui. Tant qu'on fait vivre à Marlène des événements nouveaux, tant qu'on la plonge dans des bains nouveaux et que je peux réfléchir à comment elle va réagir, oui ça me plaît. C'est de tourner en rond qui me fait peur. Je n'ai pas envie que les gens se disent "Tiens, on n'a pas déjà vu ça ?". Il faut que les ressorts entre les personnages se renouvellent. Et je ne sais pas comment les scénaristes font car ils ont toujours des idées folles. Donc pour le moment je ne me lasse pas du tout.


Est-ce que la série est déjà renouvelée pour l'année prochaine ? Vous allez repartir en tournage pour quatre nouveaux épisodes ?

En fait ce n'est jamais renouvelé sur quatre épisodes, c'est renouvelé d'abord sur deux. En général on en tourne deux, puis deux plus tard, mais là cette année, pour 2019, on a tourné un bloc de trois. Et on attend de voir les écritures de 2020, mais normalement, oui, on repart en tournage l'année prochaine.

Il y a quelques temps des rumeurs laissaient entendre que Samuel Labarthe voulait quitter la série, avant d'être démenties. Vous nous confirmez que pour l'instant il n'est pas question d'arrêter Les Petits meurtres d'Agatha Christie ou de changer à nouveau de casting ?

Non, mais c'est très précaire, on ne signe pas pour dix ans. Là on a déjà fait 27 épisodes en tout, c'est beaucoup. Mais je peux vous dire que Samuel n'a jamais déclaré ça. On peut de temps en temps se dire qu'on en a un peu marre, mais dès qu'on est sur le tournage on se retrouve tous et on est ravis. Il n'y a vraiment rien d'officiel dans ces rumeurs.

En parallèle de la série, est-ce que vous avez d'autres projets à venir ?

Je vais de nouveau jouer un peu dans Les Bracelets rouges. J'avais participé à la saison 2 et ils ont bien aimé mon personnage de kiné donc on va me revoir à l'hôpital. Mais en dehors de ça, non, je n'ai rien d'autre de prévu pour le moment car Marlène m'a montré que j'aimais les personnages forts et maintenant j'attends qu'on m'en propose d'autres.