Publicité

La petite Emily, annoncée morte, puis otage du Hamas, a été libérée

Les larmes ont, une nouvelle fois, coulé sur le visage de Thomas Hand, samedi 25 novembre au soir. Sa petite fille, Emily, qui était retenue en otage par le Hamas depuis le 7 octobre, a été libérée, au deuxième jour d’une trêve entre le groupe terroriste et Israël. Après avoir passé son neuvième anniversaire loin des siens, retenue dans un tunnel sous Gaza, la fillette aux belles boucles blondes s’est jetée dans les bras de son papa.

« Nous ne trouvons pas les mots pour décrire nos émotions après 50 jours difficiles et compliqués », s’est réjoui Thomas Hand, dans un communiqué. « Nous sommes ravis de retrouver Emily, mais en même temps, nous nous souvenons […] de tous les otages qui ne sont pas encore rentrés chez eux ».

Enlevée durant une soirée pyjama

La petite Emily dormait chez une copine dans le kibboutz de Beeri, situé à quatre kilomètres de la bande de Gaza, quand le Hamas a ouvert le feu, samedi 7 octobre. Après deux jours d’angoisse, son père avait été averti par l’armée israélienne que sa petite fille de huit ans était morte. Devant les caméras de CNN, il avait alors laissé couler des larmes « de soulagement ».

« J’ai répondu « oui » et j’ai souri, car c’était la meilleure issue parmi les possibilités que je connaissais. Elle était soit morte, soit à Gaza. Et si vous saviez ce qu’ils font aux habitants de Gaza, c’est pire que la mort… », avait-il déclaré, décrivant le traitement réservé aux otages (privation d’eau, de nourriture, de lumière…). « Sa mort était...


Lire la suite sur ParisMatch