Peta dénonce les robes Schiaparelli ornées de fausses têtes d'animaux portées par Kylie Jenner et Naomi Campbell

L'association de défense des animaux Peta a dénoncé l'utilisation de fausses têtes d'animaux grandeur nature sur les robes de la maison Schiaparelli, qui a ouvert lundi la semaine de la haute couture à Paris.

Les mannequins Naomi Campbell, avec une tête de loup sur l'épaule intégrée au manteau, ou Irina Shayk, avec une tête de lion dissimulant le haut de son corps, ont foulé le podium au Petit Palais, tandis que la star de télé-réalité américaine Kylie Jenner, au premier rang, également ornée d'une tête de lion, a attiré sur elle le crépitement des flash.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une "glorification de la chasse aux trophées"

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Peta a reproché que ces robes "glorifient la chasse aux trophées" et dénoncé par ailleurs l'utilisation de la soie et de la laine, matières pour lesquelles "des vers à soie ont été ébouillantés vivants et des moutons ont été exploités pour leurs toisons".

Daniel Roseberry, directeur artistique américain de la maison à l'esthétique surréaliste, a expliqué dans les notes du défilé que ces créations de fausse taxidermie à partir de résine et autres matériaux artificiels incarnaient les "cercles de l'enfer de Dante": "Le léopard, le lion et la louve représentent respectivement la luxure, la fierté et l'avarice", a-t-il dit.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Kylie Jenner