Publicité

Pesticides : Christophe Béchu souhaite relancer le plan Ecophyto «d’ici trois semaines»

«Nous n’avons pas annoncé qu’on autorisait une molécule, ou qu'on allait modifier les règles sur la proximité des riverains et sur les zones de captage qui permettent l'alimentation d'eau potable», a-t-il souhaité relativiser dans une interview au journal La Tribune Dimanche, assurant malgré tout comprendre «l'inquiétude». «La santé et la protection de la biodiversité sont des lignes rouges», a-t-il rappelé, alors que Gabriel Attal a annoncé jeudi la mise sur pause du programme censé réduire de moitié l'utilisation des pesticides d'ici 2030 (par rapport à 2015-2017).

«On a simplement dit qu’il nous fallait trois semaines (jusqu'au Salon de l'agriculture) pour rediscuter des outils qui vont être déployés cette année», a résumé le ministre, plutôt discret pendant toute la crise qui a secoué le monde agricole ces deux dernières semaines. Il sera invité dimanche de l'émission Grand Jury RTL-Le Figaro-M6.

Mercredi, la veille des annonces de Gabriel Attal, il avait réaffirmé qu'il ne pouvait pas y avoir de «prétexte à revenir en arrière sur la transition écologique», lors de ses voeux aux acteurs de l'écologie. Le ministre souhaite aussi mettre ces trois semaines à profit pour «préciser l’utilisation des 250 millions d’euros» supplémentaires consacrés à la protection de la nature et de l'eau en 2024 afin de réduire le recours aux pesticides. Et il a jugé non satisfaisant que la France utilise un indicateur de mesure de l'usage des pesticides (appelé le Nodu) différent d'un indicateur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Gaz et électricité : de nouvelles hausses des tarifs pour le mois de juillet
Leclerc rappelle massivement des légumes contenant trop de pesticides
Action enregistre une forte croissance : jusqu'où ira le roi du discount ?
Chandeleur : quel est donc le juste prix d’une crêpe beurre-sucre ?
H&M : et si le fleuron du prêt-à-porter risquait à son tour de passer de mode ?