Publicité

"Personne ne mérite une fin comme ça" : Françoise Hardy très malade, Étienne Daho meurtri par son état de santé

Françoise Hardy, qui célèbre ses 80 ans demain mercredi, souffre depuis 2004 d'un lymphome du tissu lymphoïde associé aux muqueuses, qui s'est aggravé en 2015. Ce lundi, Étienne Daho s'est montré très ému en évoquant l'état de santé de la chanteuse dans "En aparté" sur Canal+.

Dans les années 80, Etienne Daho reprenait le morceau de Françoise Hardy Et si je m'en vais avant toi en duo avec elle. Un titre qui prend hélas tout son sens lorsque l'on sait que la chanteuse est malade et qu'elle indiquait dans Paris Match en décembre dernier vouloir "partir le plus vite et le moins douloureusement possible." Voeu que celle qui souffle sa 80e bougie aujourd'hui a réitéré en signant une lettre adressée à Emmanuel Macron dans le journal La Tribune à la fin de l'année.

"Je suis allé la voir de temps en temps, pas beaucoup, peu de fois, mais j'y vais de temps en temps et on communique par mail. C'est très dur de ne rien pouvoir faire pour soulager ses souffrances. C'est très difficile. Je trouve qu'elle ne mérite pas une fin comme ça vraiment, enfin, personne ne mérite une fin comme ça... Elle est vraiment dans une souffrance qui me peine énormément", a expliqué à ce sujet et avec émotion Etienne Daho ce lundi 15 janvier, à l'occasion de son passage dans l'émission En aparté (diffusée sur Canal+), lors duquel il est également revenu sur l'abandon de son père.

Françoise Hardy, cette situation qu'elle redoute

Pour rappel, cela fait environ 20 ans que Françoise Hardy a reçu son diagnostic de lymphome. C'était en 2004, elle avait 60 ans. Depuis, sa maladie s'est aggravée. Alors...

Lire la suite


À lire aussi

"Son état de souffrance..." : La santé de François Hardy au plus mal, révélations de Thomas Dutronc
"C'est un cauchemar" : Françoise Hardy au plus mal, ses rares confidences sur son état de santé qui s'aggrave
"J'étais très malheureuse" : Françoise Hardy et son amour pour Jean-Marie Périer, une histoire aux nombreuses angoisses