Publicité

"Personne n’avait fait quelque chose de pareil auparavant" : il y a 35 ans, les fans de Batman découvraient cet extraordinaire générique

Warner Bros.
Warner Bros.

Le 13 septembre 1989, les spectateurs français découvraient en salle, médusés, un super-héros appelé à une grande carrière en salle, même si elle fut parfois en dents de scie : Batman. Choix risqué par Tim Burton de confier le rôle-titre de l'homme chauve-souris à Michael Keaton, alors que de nombreux fans du super-héros le pensaient incapable d'endosser le costume, et ne s'étaient d'ailleurs pas privés de le faire savoir à Warner.

Mais, avant-même de voir la prestation du trio Michael Keaton, Jack Nicholson et Kim Basinger à l'écran, le public fut déjà subjugué dès les géniales et entraînantes premières notes du générique d'ouverture du film signé par Danny Elfman, qui estimera quand même plus tard que sa fabuleuse bande originale fut pourtant maltraitée.

Est-ce un oiseau ? Une batcave ? Non, c'est le Bat symbole !

Sa partition venait épauler un extraordinaire et inoubliable générique, qui donna des frissons à l'assistance. Plongés dans la pénombre, les spectateurs suivaient des yeux une caméra virevoltant dans des sillons qui ressemblaient à des tranchées. Ou plutôt ce qui semblait être une sorte de structure en pierre, toujours indistinct.

Etaient-ce des détails de la fameuse batcave ou un autre élément iconique de l'univers du super-héros ? Jusqu'à ce que la caméra ne finisse par prendre suffisamment de hauteur pour révéler la structure finale : rien de moins que le symbole même de Batman, qui fut redessiné par le designer Anton Furst.

Pour le (grand) pl…

Lire la suite sur AlloCiné

Seven : regardez le générique incroyable du chef-d'œuvre de David Fincher

Casino, ultime film de Saul Bass, l'homme qui a révolutionné les génériques de films

Pas de dialogues et deux heures de maquillage, des stars d'Hollywood jouent les yétis dans un film improbable : "L'une des choses les plus folles que nous ayons jamais faites"

Dune 2 : la durée de la suite promet un spectacle de science-fiction épique !

"Aucun réalisateur ne voulait travailler avec moi" : sorti il y a 25 ans, ce film a presque détruit la carrière de Natalie Portman

Un Si Grand Soleil : Shemss Audat (Jade) va-t-elle revenir dans la série ? Le créateur de la série répond