Publicité

Les performances du célèbre chien Balto enfin expliquées par la science

Cent ans après, son ADN a parlé. Balto, l’un des chiens de traîneau les plus célèbres d’Amérique, a eu l’honneur d’être au cœur d’une étude scientifique, rapporte l’AFP.

L’animal est connu pour avoir sauvé au début du XXe siècle un village d’Alaska. En 1925, la petite commune de Nome est victime d’un terrible blizzard et d’une épidémie mortelle de diphtérie. Faute d’avion, le chien de traîneau est réquisitionné, comme douze de ses camarades, pour transporter des médicaments. Malgré les températures extrêmes et les kilomètres à parcourir, Balto réussit sa mission et sauve les habitants.

Après sa mort en 1933, le chien a eu le droit à plusieurs hommages : une statue au Central Park de New York, un film d’animation (Balto, Chien-Loup, Héros des neiges produit en 1995), mais surtout l’exposition de son corps empaillé au musée d’Histoire naturelle de Cleveland.

“La célébrité de Balto et le fait qu'il ait été empaillé nous donnent cette super opportunité, 100 ans plus tard, de voir à quoi ressemblait génétiquement cette population de chiens de traîneau, et de le comparer aux chiens modernes”, a expliqué dans un communiqué Katherine Moon, chercheuse à l'université de Californie à Santa Cruz et autrice principale de cette étude publiée le 27 avril dans Science.

La recherche a permis de savoir si, comme l’indique la légende, Ballo était à moitié loup. Des analyses d’échantillons de peau ont ainsi été menées pour étudier son génome. Celui-ci a été comparé avec le patrimoine génétique de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un métal extrêmement rare détecté pour la première fois autour d'une exoplanète
Peut-on voir le big-bang à la télé ?
Cette intelligence artificielle peut traduire l'activité cérébrale en mots et lire dans les pensées
La soufflerie Eiffel, un laboratoire qui cherche à rafraîchir les villes
L'étonnante histoire du chauffeur de taxi qui a perturbé les échanges entre l'ISS et la Nasa