Pension de réversion : des conditions strictes pour en bénéficier

Michèle MEINAC
·1 min de lecture

Au décès de l’un des époux, son conjoint peut bénéficier d’une partie de la retraite qu’il percevait ou aurait perçu de son vivant. En pratique, il faudrait dire les pensions de réversion. En effet, la réversion s’applique pour la pension de retraite de base et pour la retraite complémentaire. Le conjoint survivant va ainsi percevoir deux pensions de réversion, s’il remplit les conditions exigées, ou une seule dans le cas contraire.

Des exclusions

La pension de réversion n’est pas destinée aux partenaires de pacs ni aux concubins, elle concerne uniquement les couples mariés ensemble au moment du décès ou qui sont des ex-conjoints divorcés. Si la personne décédée laisse un conjoint et/ou un ou plusieurs ex-conjoints, la pension de réversion due est répartie au prorata de la durée de chaque mariage.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole... Allez-vous devoir payer pour être conseillé ?
- Impôts : les Français payent 915 euros par an de fiscalité verte
- SCPI Pinel et SCPI fiscale : ce qu'il faut savoir avant d'investir