Il pense avoir une hernie les médecins lui trouvent une malformation très rare

·1 min de lecture

Souffrant d’un gonflement de l’aine depuis dix ans, un homme de 67 ans pensait souffrir d’une hernie. Mais, durant son hospitalisation et à la surprise de tous, c’est une malformation très rare qui s’est avérée être la cause de ses maux.

Une décennie de souffrances. Dix ans à vivre un enfer à cause d’un gonflement de l’aine. Pour cet homme de 67 ans originaire du Kosovo, l’opération semblait inéluctable. Après avoir consulté plusieurs médecins, le diagnostic était tombé : hernie inguinale.

Cette hernie est typique des tissus qui pénètrent dans l’aine au sommet de l’intérieur de la cuisse. Pour mettre un terme à ses douleurs, les médecins préconisaient au père de trois enfants, de passer par la case opération. Une décision qu’il a finalement prise et qui lui a amené quelques surprises…

Une découverte inattendue

Mettre un terme à dix longues années de tourments, était son unique motivation. Quand il se levait ou qu’il toussait, l’homme pouvait voir la grosseur au niveau de l’aine croître. En revanche, quand il s’étendait, elle avait tendance à s’aplatir. Le jour J, les chirurgiens ont inspecté longuement la masse avant de procéder à l’opération puis ont débuté le travail. Cependant, au cours du processus de réparation, les médecins sont tombés sur une structure en forme de poire… qui s’est avéré être un utérus.

Une malformation rarissime

Passée l’incroyable découverte, les chirurgiens ont aussi rencontré (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mort de Gaspard Ulliel : le triste témoignage du médecin qui a tout tenté pour sauver l'acteur de 37 ans
Une future mariée meurt brutalement à 26 ans après avoir chuté d'un taureau mécanique
Elle donne la vie à des jumelles après 16 fausses couches
Drame sur les falaises d'Etretat pour une jeune femme de 24 ans
TÉMOIGNAGE Je quitterai ma femme si elle prend du poids après sa grossesse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles