Publicité

"Ils ont pensé à me couper le pied": Mathieu Kassovitz revient sur son grave accident de moto

L'acteur-réalisateur, tombé à moto en septembre dernier, se confie à RTL sur cet accident et donne des nouvelles rassurantes.

Mathieu Kassovitz revient sur sa frayeur de septembre. En pleine préparation de la comédie musicale inspirée de son film La Haine, l'acteur-réalisateur raconte son grave accident de moto survenu il y a trois mois sur un circuit de Linas-Monthléry, en Essonne, et sur sa longue convalescence:

"(Aujourd'hui,) je vais bien", déclare-t-il d'abord dans cette interview à RTL, avant de plaisanter: "J'ai une cage autour du pied, mais ça va aller. Je ne vais pas me plaindre: si tu fais un circuit en moto et que tu fais le c**, tu te casses la gueule." Car il insiste:

"J'ai vraiment fait le con. J'ai voulu impressionner ma fille et comme je ne suis pas un bon motard, j'ai tapé dans un mur."

Des blessures sérieuses

Mathieu Kassovitz a été hospitalisé au Kremlin-Bicêtre le 3 septembre après un grave accident de moto survenu lors d'un stage de perfectionnement de conduite pour les besoins d'un futur tournage. Il a perdu le contrôle de son deux-roues. Son pronostic vital n'a jamais été engagé, mais il a été opéré pour de sérieuses blessures au bassin, à la jambe et à la cheville.

Le parquet d'Evry a précisé que l'acteur était seul en cause dans cet accident et qu'il n'avait pas percuté d'autre véhicule. Une enquête a été ouverte pour "recherche des causes des blessures" et va notamment s'appuyer sur l'audition des témoins, dont le moniteur de conduite.

La star de la série Le Bureau de légendes assure ne pas avoir eu peur. Parce qu'il a gardé conscience, mais aussi grâce à l'efficacité du "système français":

"Que ce soit les pompiers, la réception à l'hôpital, la façon dont les gens vous traitent est tellement incroyable."

"Le niveau de professionnalisme des gens est tellement haut que je me suis retrouvé très vite en confiance", poursuit-il. "Ils ont pensé qu'ils allaient me couper le pied, et je me suis dit: 'S'ils le font, c'est qu'ils ne peuvent pas faire autrement'."

Touché par le soutien du public

S'il n'en a pas fini avec la moto ("Dès que je peux remettre mon pied dans une botte, on se remet sur le circuit!"), il compte adopter une approche plus prudente: "Faites attention en vélo, en skate, mettez un casque et mettez vos équipements de protection. Parce que c'est casse-c****** d'avoir une cage sur le pied pendant trois, quatre mois."

Et de conclure en exprimant que les nombreux témoignages d'inquiétude l'ont touché: "Ça m'a vraiment fait chaud au coeur, car je ne m'y attendais pas du tout. Ça m'a choqué dans le bons sens."

Mise en scène "immersive" pour La Haine

Mathieu Kassovitz s'est également confié sur l'adaptation de son film culte La Haine (1995) en comédie musicale, son grand projet attendu pour 2024. Il annonce avoir trouvé trois comédiens "absolument super" pour reprendre les rôles incarnés par Vincent Cassel, Hubert Koundé et Saïd Taghmaoui dans le film d'origine et que les spectateurs y retrouveront les dialogues cultes.

Côté musique, il y aura "du rap pur et dur" ainsi que "des choses plus chantées". En outre, il promet une mise en scène "immersive": "Vous allez être mis à la place de la caméra et le décor va être tourné autour de vous. Vous allez vous retrouver au centre même de l'histoire de ces trois garçons, c'est une nouvelle manière d'approcher le truc."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mathieu Kassovitz en deuil, il annonce la mort d'un membre important du film La Haine : "Tu as changé nos vies"