Pendant ce temps, "Bébé Trump" arrive au musée de Londres

·1 min de lecture

L'un quitte la Maison-Blanche, l'autre fait son entrée au prestigieux musée de Londres. L'établissement, qui retrace l'histoire de la capitale britannique, a annoncé cette semaine avoir fait l'acquisition de "Bébé Trump", ou "Baby Trump", un ballon gonflable de six mètres de haut grimant le président américain sortant. Ce bébé blond à la peau orange et au visage colérique, vêtu d'une simple couche culotte et smartphone à la main, est devenu le symbole des manifestations anti-Trump.

Lire aussi - Etats-Unis : ce que va faire Joe Biden de sa première journée à la Maison-Blanche

C'est à Londres, en 2018, que Bébé Trump a été vu pour la première fois, en marge de la venue du dirigeant américain. Cette sorte de dirigeable - il est en fait gonflé à l'hélium -, conçu par le designer Matt Bonner et financé grâce une collecte de fonds, avait de nouveau été exhibé une année plus tard lors d'une visite d'Etat de Donald Trump. Il s'est aussi exporté dans d'autres manifestations, en France, en Irlande, en Argentine et, bien sûr, est devenu la vedette de plusieurs manifestations aux Etats-Unis.

Lire aussi - Donald Trump : après la défaite politique, la chute de son empire économique?

A l'époque, le musée de Londres avait déjà fait part de son intérêt d'exposer le ballon gonflable dans ses locaux. Sa directrice, Sharon Ament, a expliqué lundi que cet objet représente "la vague de sentiments qui a submergé la ville ce jour-là et [capture] un moment particulier de résistance". Si l'établissemen...


Lire la suite sur LeJDD