Pendant la grossesse, on fait l'amour aussi !

Anna Stern
Pendant la grossesse, on fait l'amour aussi !

Au-delà du tabou, de nombreuses interrogations et appréhensions persistent dans l’esprit des futurs parents : oui, vous pouvez tout à fait continuer à faire l'amour quand vous êtes enceinte ! Nos conseils pour une sexualité épanouie en attendant bébé.

La grossesse peut détourner certains couples des câlins pour des raisons plus ou moins conscientes.- Les tabous : dans la morale judéo-chrétienne, les relations sexuelles "servent" à faire des bébés et non à ressentir du plaisir. Sans compter que la "présence" de l’enfant peut gêner les partenaires dans leur intimité. Et le nouveau statut de mère décontenancer un amant ! - Les maux de la grossesse : fatigue, nausées, vomissements, seins douloureux et autres désagréments font chuter la libido de la future maman, surtout au premier et au troisième trimestre. Difficile alors pour le futur papa de suivre les fluctuations du désir.- La transformation du corps : nombre de femmes peinent à se sentir désirables et bien dans leur peau dans ce nouveau corps tout en rondeurs.Dans tous les cas, dialoguez ! C’est le seul moyen de vous comprendre et de réussir à dépasser ces blocages. Et ne vous privez surtout pas d’une relation tendre -bisous, câlins, caresses, massages- essentielle à l’équilibre de chacun pendant ces 9 mois.-La peur de heurter le bébé ou de perturber la grossesse complique aussi les relations.- La peur de faire mal au bébé : cette croyance infondée (le bébé est isolé, bien protégé dans sa bulle et entouré de liquide amniotique) est de plus en plus souvent évoquée par les papas, aujourd’hui très conscients de la présence de leur enfant grâce aux échographies. -La peur de perturber la grossesse : au premier trimestre (quand le risque de fausse-couche est élevé) et au dernier trimestre (quand la crainte de l’accouchement prématuré prend le relais), les couples préfèrent s’abstenir. Et pourtant les contre-indications médicales sont rares ! Même les contractions provoquées par le plaisir ne (...) Lire la suite sur TopSante.com

Les cabines de bronzage sous surveillance
Alzheimer : tranquillisants et somnifères facteurs de risque ?
Vos enfants peuvent vous aider à prendre soin de votre coeur
Diabète : on a réussi à créer des cellules productrices d'insuline
Les phtalates seraient responsables de troubles comportementaux chez l'enfant
Minceur: Alli et Xenical sous surveillance