Publicité

Pendant la grève des éboueurs à Paris, une manifestation de défense des rats

L’association Paris Animaux Zoopolis (PAZ) manifeste pour défendre les rongeurs au moment où les poubelles s’amoncellent dans les rues de la capitale.

INSOLITE - Alors que les poubelles débordent en raison d’une grève des éboueurs (10 000 tonnes selon le dernier relevé de la mairie) et que l’inquiétude pour la salubrité monte face à la prolifération des rats, une association de défense des animaux manifeste ce samedi 18 mars à Paris en début d’après-midi… en faveur des rongeurs.

« Dès qu’on parle des rats, on entend tout et n’importe quoi. NON, les rats ne sont pas responsables de tous les maux en France ! Stop aux méthodes cruelles. Nous voulons des méthodes éthiques et efficaces », revendique l’organisation Paris Animaux Zoopolis (PAZ) sur Twitter, accompagnant son message du mot-dièse « Les rats ne sont pas nos ennemis ».

« L’arsenal de méthodes visant les rats est à la fois cruel et inefficace. On est à la 3e génération d’anticoagulant ! Nous avons demandé à Anne Hidalgo et Emmanuel Grégoire [premier adjoint à la mairie de Paris] la mise en place d’un groupe de travail pour expérimenter des méthodes non cruelles. AUCUNE réponse », dénonce encore le groupe pour justifier son action qui se déroulera à 13 h 30 place Saint-Sulpice.

Lutter contre l’éradication cruelle des rats

Plutôt que l’éradication de ces rongeurs avec des méthodes cruelles type « empoisonnement » ou « tapette », l’association milite pour la rénovation des logements insalubres, une meilleure politique de gestion des déchets et des investissements dans la recherche. Car, affirme-t-elle, « les rats sont des êtres sensibles, intelligents, joueurs et empathiques ».

Lors de cette petite manifestation, qui n’est pas la première, les militants (à l’origine de l’arrêt d’un spectacle controversé du Moulin Rouge) vont sensibiliser les passants, « brandiront des silhouettes de rats pour faire changer le regard que l’on porte sur eux », ou encore faire des discours, ont détaillé les organisateurs au Parisien.

Toutefois, si le timing de l’opération peut faire sourire, « on a fait notre demande auprès de la préfecture de police bien avant la grève des éboueurs. Ça n’a aucun rapport. Et ça fait depuis 2008 qu’on a lancé notre campagne sur les rats », a précisé au quotidien Amandine Sanvisens, cofondatrice de la PAZ.

Toujours d’après le Parisien, les militants seront soutenus par l’écologiste Douchka Markovic, qui voulait renommer les rats et les appeler… des « surmulots ». Sa prise de parole d’alors visait surtout à défendre -comme PAZ le réclame- de nouvelles méthodes de lutte contre la prolifération des rongeurs.

VIDÉO-Confusion à Paris, 10.000 tonnes d'ordures jonchent les rues