Pendant que vous dormiez. Pérou, Boko Haram, Pakistan et famille royale : les informations de la nuit

·1 min de lecture

Présidentielle au Pérou : les deux candidats au coude-à-coude. Selon un premier dépouillement rapide dimanche soir, les deux candidats à la présidentielle péruvienne sont au coude-à-coude, avec un léger avantage au candidat de la gauche radicale, Pedro Castillo, qui recueillerait 50,2 % des suffrages, contre 49,8 % pour son adversaire de la droite populiste Keiko Fujimori. Mais la marge d’erreur étant de plus ou moins 1 %, “il est impossible de départager les deux candidats à ce stade”, explique La República. Selon ce même sondage, Pedro Castillo serait arrivé en tête dans 17 provinces et Keiko Fujimori dans 9 autres, dont Lima, qui représente un tiers de la population du pays. Castillo a promis de s’attaquer à la pauvreté et à la corruption, tandis que Fujimori – fille de l’ancien président autoritaire Alberto Fujimori, qui purge une peine de 25 ans de prison pour corruption et crimes contre l’humanité – se veut garante de la bonne marche économique du pays. Le Pérou, déjà durement frappé, humainement et économiquement, par la pandémie de Covid-19, souffre également d’une instabilité institutionnelle chronique : le pays a connu cinq présidents depuis 2016.

Nigeria : le chef de Boko Haram se serait suicidé, selon un groupe rival. Le groupe jihadiste État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) a affirmé dimanche que le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, s’était donné la mort lors de combats entre les deux groupes rivaux, rapporte la BBC. Des rumeurs sur le décès du leader jihadiste ont fait surface le mois dernier,

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles