Pendant que vous dormiez. Indonésie, procès Floyd, Bangladesh, États-Unis, Weinstein : les informations de la nuit

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Les inondations en Indonésie et au Timor oriental font plus de 110 morts. Au moins 86 personnes sont décédées en Indonésie et 71 sont portées disparues, tandis que 27 ont péri au Timor oriental, selon un nouveau bilan établi lundi. Des inondations et crues soudaines dans le sillage des pluies torrentielles provoquées par le cyclone tropical Seroja ont semé le chaos dans les deux pays, poussant des milliers de personnes à rechercher un abri dans des centres d’accueil. Les pluies diluviennes devraient se poursuivre mardi, et sur les côtes les vagues pourraient atteindre six mètres de haut, selon l’agence indonésienne de gestion des catastrophes. Les inondations et les glissements de terrain ne sont pas rares sur l’archipel indonésien pendant la saison des pluies, rappelle la BBC. Mais les défenseurs de l’environnement soulignent que la déforestation favorise ces catastrophes. En janvier dernier, 40 personnes étaient décédées dans la ville de Sumedang, sur l’île de Java.

Procès George Floyd : le policier accusé de meurtre contredit par son supérieur. Le chef des forces de l’ordre de Minneapolis a accablé lundi son ancien agent Derek Chauvin, en déclarant devant les jurés qu’il avait “violé les règles” et “les valeurs” de la police lors de l’interpellation de George Floyd. S’agenouiller sur le cou du quadragénaire noir “pouvait être raisonnable dans les premières secondes pour le contrôler, mais pas après qu’il eut cessé d’exercer une résistance, et surtout pas après qu’il se fut évanoui”, a déclaré Medaria Arradondo, qui s’est rendu au procès en uniforme. Son témoignage “était l’un des moments les plus attendus de l’affaire, en partie parce qu’il s’agit d’un événement inhabituel. Il est rare qu’un chef de la police prenne position contre l’un de ses agents”,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :