Pendant que vous dormiez. Facebook, Burkina Faso et Trump : les informations de la nuit

·1 min de lecture

Accord fiscal au G7 : Facebook reconnaît qu’il devra payer plus d’impôts. L’accord historique sur la fiscalité mondiale conclu ce week-end au G7 pourrait obliger Facebook “à payer plus d’impôts, et dans différents endroits”, a reconnu samedi Nick Clegg, le directeur des affaires publiques du géant des réseaux sociaux. L’accord prévoit un impôt mondial minimum et une meilleure répartition des recettes fiscales provenant des multinationales, et notamment des géants du numérique. Selon l’agence Reuters, Facebook assure “réclamer depuis longtemps une réforme des règles de taxation mondiale” et salue “les importants progrès réalisés au G7”.

Une attaque au Burkina Faso fait au moins 138 morts. Au moins 138 personnes ont trouvé la mort ce week-end dans le nord du Burkina Faso, dans une attaque attribuée aux jihadistes, rapporte The Guardian. Cette attaque, perpétrée dans la petite ville de Solhan dans la nuit de vendredi à samedi, est la plus meurtrière depuis le début des violences jihadistes en 2015. Un deuil national de 72 heures a été décrété par le président Roch Marc Christian Kaboré, qui a dénoncé une attaque “barbare” et “ignoble”. Le Secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres s’est pour sa part déclaré “indigné”.

Trump retrouve ses partisans en Caroline du Nord. Fraîchement banni de Facebook pour deux ans, Donald Trump a retrouvé ses partisans samedi soir, pour son premier discours depuis février. S’exprimant sur la scène de la convention républicaine de Caroline du Nord, l’ancien président a ressassé ses accusations infondées sur une

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles