Peine capitale. Lisa Montgomery, condamnée à mort, implore la clémence de Donald Trump

The Tennessean (Nashville)
·1 min de lecture

Cette femme de 52 ans, condamnée à la peine capitale en 2008, doit devenir le 12 janvier la première femme exécutée par le gouvernement fédéral depuis près de soixante-dix ans. Ses avocats ont envoyé une demande de grâce au président américain.

Lisa Montgomery, 52 ans, s’en remet à Donald Trump. “Seule femme à se trouver dans le couloir de la mort du gouvernement fédéral”, elle a envoyé à la Maison-Blanche, mardi 5 janvier, une demande de grâce présidentielle, rapporte The Tennessean.

Montgomery a été condamnée à mort en 2008 pour le meurtre d’une femme enceinte à Skidmore (Missouri) en 2004, et doit être exécutée dans l’Indiana le 12 janvier, ajoute le quotidien américain.

Selon le site du Death Penalty Information Center, son exécution serait la onzième depuis que le ministère de la Justice américain a repris les exécutions fédérales en juillet, après une interruption de près de vingt ans.

À lire aussi: Peine de mort. Avant de partir, Trump multiplie les exécutions fédérales

Montgomery deviendrait la première femme exécutée par le gouvernement fédéral depuis 1953, indique The Tennessean. Et ce alors même qu’elle souffre de problèmes psychiatriques “importants et incurables” et qu’elle a été victime de multiples violences et abus sexuels infligés par des membres de sa famille pendant son enfance.

“Nous n’excusons pas ses actes. Tout dans cette affaire est extrêmement triste”, écrivent ses avocats dans sa demande de grâce. Mais, d’après eux, s’il est facile de qualifier Lisa Montgomery de “personnage diabolique et de monstre”, elle n’est “ni l’un ni l’autre”.

“La société a abandonné Lisa”

“J’ai

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :