Pegasus: Le Maroc attaque en diffamation Amnesty international et Forbidden stories

·1 min de lecture
PEGASUS: LE MAROC ATTAQUE EN DIFFAMATION AMNESTY INTERNATIONAL ET FORBIDDEN STORIES

PARIS (Reuters) - Le Maroc a décidé d'attaquer en diffamation les organisations Amnesty International et Forbidden Stories à la suite des révélations sur le logiciel d'espionnage Pegasus, a déclaré à l'Agence France-Presse l'avocat mandaté par Rabat dans cette affaire.

"Le royaume du Maroc et son ambassadeur en France, Chakib Benmoussa, ont mandaté Me Olivier Baratelli pour délivrer, dès aujourd'hui, deux citations directes en diffamation", a déclaré l'avocat dans un communiqué transmis à l'AFP.

"L'Etat marocain entend immédiatement saisir la justice française car il souhaite que toute la lumière soit faite sur les allégations mensongères de ces deux organisations qui avancent des éléments sans la moindre preuve concrète et démontrée", a-t-il ajouté.

Le Maroc a déjà promis une enquête sur les "accusations infondées" selon lesquelles il a utilisé le logiciel Pegasus de la firme israélienne NSO à des fins d'espionnage.

(Jean-Stéphane Brosse, édité par Myriam Rivet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles