Voici les pays qui souffriront le plus du manque d'eau dans les 20 prochaines années

En écologie, on parle de "stress hydrique" lorsque la demande en eau dépasse les ressources disponibles sur une période donnée. L'Organisation mondiale de la Santé considère qu'il y a stress hydrique lorsqu'un habitant dispose de moins de 1.700 m3 d'eau par an. À titre de comparaison, un Français consomme en moyenne 54.300 m3 d'eau potable par habitant et par an, selon le rapport de l'Observation des services publics d'eau et d'assainissement publié en 2020, soit plus de 30 fois le seuil limite. Face à cette crise internationale de l'eau, accentuée notamment par le dérèglement climatique, l'explosion démographique et l'agriculture intensive, les deux hémisphères sont concernés. Voici donc les pays qui seront les plus exposés au stress hydrique d'ici 2040, soit dans seulement 17 ans.

En se basant sur certains indicateurs, comme l'accélération de l'urbanisation, la croissance démographique, le changement climatique ou encore le développement économique, le World Resources Institute anticipe que 44 pays seront confrontés à des niveaux de stress hydrique "extrêmement élevés" ou "élevés" d'ici 2040. La situation atteint des niveaux particulièrement critiques dans 17 pays, classés comme ayant un stress hydrique "extrêmement élevé", de l'Europe à l'Asie centrale en passant par le Moyen-Orient. Ainsi, l'Espagne, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, mais aussi l'Arabie saoudite, le Pakistan ou encore le Kazakhstan, verront leurs ressources en eau pompées à plus de 80 % chaque année, relève (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pêche : une nouvelle technologie permet de protéger les requins
Ce film protecteur qui se colle aux vitres pourrait remplacer la climatisation
Le dérèglement climatique impacte dangereusement les insectes, alerte les scientifiques
Le chauffage connecté, une solution pour réduire sa consommation d'énergie et sa facture
Quelle est la meilleure destination verte du monde ?