Publicité

PayPal : 5 choses à savoir sur la société qui a révolutionné le paiement en ligne dans le monde

Chaque semaine, Yahoo vous invite à mieux connaître une entreprise. Petits secrets, anecdotes, histoires insolites, ne manquez pas l’occasion d’épater vos amis. Pour ce 107e épisode, focus sur le géant des paiements en ligne : PayPal.

PayPal : 5 choses à savoir sur la société qui a révolutionné le paiement en ligne dans le monde (Crédit : Omar Marques/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

1 - PayPal, l’histoire d’une fusion réussie

Avant PayPal, il y avait Confinity. En 1998, Max Levchin et Peter Thiel, deux entrepreneurs américains qui se sont rencontrés lors d’une conférence à l’université de Stanford (Californie), fondent Confinity. D’abord spécialisée dans le développement de logiciels de sécurité, la start-up change de braquet un an plus tard et lance un service de transfert d’argent en ligne grâce à l’aide financière d’un troisième larron, John Malloy. Tout s’accélère en 2000 quand un nouveau protagoniste que vous connaissez tous entre dans l’histoire : Elon Musk.

À cette période, l’entrepreneur qui vient de fonder sa banque en ligne X.com entend parler de Confinity. Les deux jeunes entreprises unissent leurs forces. En 2001, la fusion de Confinity et de X.com se transforme en PayPal. Un nom qui ne plaît pas franchement à Elon Musk, bien décidé à garder le nom de X.com (il prendra sa revanche vingt-trois ans plus tard avec le rachat de Twitter qu’il rebaptisera X).

Nommé PDG au début de l’aventure, Elon Musk cède finalement son fauteuil à Peter Thiel en 2001 après des divergences avec les fondateurs de Confinity. Il est même limogé la même année mais conserve tout de même des parts de l’entreprise. Qu’importent les dissensions entre les hommes, PayPal dépasse rapidement le million de clients et sonne le lancement de la révolution du paiement en ligne au début du XXIe siècle.

VIDÉO - La minute d'Elon Musk

2 - La "mafia PayPal" a créé quelques géants du web

Le succès immédiat de PayPal ne passe pas inaperçu et arrive aux grandes oreilles des multinationales. Dès 2002, la jeune société est rachetée par eBay pour 1,5 milliard de dollars. Conséquence de cette acquisition spectaculaire : tous ceux qui ont participé à la création de PayPal ont quitté l’entreprise et sont devenus multimillionnaires. Un nom est attribué à tous ces collaborateurs par le magazine Fortune en 2007 : la "mafia Paypal".

Pourquoi ce surnom ? Parce que la majorité a contribué, par son travail ou par son argent, à l'émergence de nouveaux géants, et pas n’importe lesquels. Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim, trois anciens employés de PayPal, ont créé YouTube en 2005. Reid Hoffman a cofondé LinkedIn, Max Levchin a lancé le CAPTCHA, Peter Thiel a été le premier investisseur de Facebook après Mark Zuckerberg. Elon Musk, le plus célèbre d’entre tous, a utilisé l’argent pour investir dans Tesla et fonder SpaceX. Pour la petite histoire, eBay redonnera son autonomie à PayPal en 2015.

Peter Thiel, l'un des cofondateurs de PayPal (Crédit : REUTERS/Yuri Gripas)
Peter Thiel, l'un des cofondateurs de PayPal (Crédit : REUTERS/Yuri Gripas)

3 - Présent dans tous les pays, ou presque

Du Brésil à la Nouvelle-Zélande en passant par la Russie, l’Arabie saoudite et le Bhoutan, PayPal offre une solution de paiement dans plus de 200 pays et 25 devises différents. Le géant mondial du paiement en ligne enregistrait 435 millions de comptes actifs en 2022 répartis sur tous les continents. En revanche, impossible d’accéder à PayPal depuis l’Iran, l’Irak, Cuba, la Corée du Nord, le Pakistan et l’Afghanistan.

Plus surprenant, la Turquie ne permet pas non plus l’accès à PayPal à ses habitants. Une loi datant de 2016 impose aux opérateurs de stocker leurs données en Turquie, explique Le Monde. Dans un communiqué, la société disait alors "poursuivre ses efforts pour obtenir les autorisations nécessaires pour fournir des services à [se]s clients en Turquie". Huit ans plus tard, ce n’est toujours pas le cas.

4 - L’un des grands gagnants du Covid

Il y a près de quatre ans, le monde s’apprêtait à découvrir le Covid-19, les restrictions et les confinements. Certaines entreprises ont "profité" de cette période particulière pour tirer leur épingle du jeu. C’est le cas de PayPal. La crise sanitaire a en effet accéléré encore un peu plus l’adoption des paiements numériques chez les particuliers et les entreprises. Entre avril et juin 2020, l’entreprise a enregistré 221,7 milliards de dollars de transactions sur ses plateformes, en hausse de 29 % par rapport à 2019. PayPal a atteint un niveau historique d’utilisateurs avec la création de 21,3 millions nouveaux comptes en un seul trimestre, indique le média américain CNBC. "La crise a fait gagner cinq ans au paiement digital", a renchéri Dan Schulman, patron de PayPal, dans des propos rapportés par Bloomberg.

Depuis, c’est un peu la soupe à la grimace dans les bureaux de PayPal. Face à la concurrence de Google Pay et d'Apple Pay, entre autres, le groupe prévoit de licencier 9% de ses employés en 2024.

5 - Une bourde à 92 milliards de dollars

Imaginez scruter votre compte PayPal et y découvrir un virement de 92 milliards de dollars. C’est l’histoire incroyable vécue en 2013 par un Américain de 56 ans devenu un court instant l’homme le plus riche de la planète, bien loin devant les milliardaires Bill Gates et Carlos Slim au sommet du classement il y a onze ans. Bien conscient qu’il s’agissait d’un bug informatique, le quinquagénaire, bien que sûrement tenté, n’a pas touché à la fortune. Il a malgré tout immortalisé le moment avec une capture d’écran. Le magot a disparu aussi vite qu’il est arrivé. "C'est évidemment une erreur et nous apprécions le fait que Monsieur Reynolds l'ait compris", a sobrement commenté l’entreprise dans un communiqué. Interrogé par CNN sur ses projets avec cet argent fictif, l’Américain a raconté qu’il aurait effacé la dette nationale américaine. Dommage pour les États-Unis.

Milliardaire le temps d'un court instant (Crédit : CNN)
Milliardaire le temps d'un court instant (Crédit : CNN)

VIDÉO - 5 choses à savoir sur eBay