Publicité

Qui est Paul Mescal, en lice aux Oscars pour son rôle dans « Aftersun »

CINÉMA - Retenez bien son nom, vous n’avez pas fini de l’entendre. À seulement 26 ans, l’acteur irlandais Paul Mescal est la nouvelle sensation d’Hollywood et d’Internet, comme le montre la vidéo en tête d’article. Moins de trois ans après la diffusion de la série Normal People qui l’a fait connaître, il est nommé aux Oscars 2023 pour le prix du meilleur acteur pour son rôle dans Aftersun, sorti au cinéma au début du mois de février.

Certains comparent déjà son succès fulgurant à celui d’un jeune Leonardo DiCaprio, quand d’autres voient en Paul Mescal un nouveau Timothée Chalamet, car il incarne lui aussi cette nouvelle génération d’acteurs qui redéfinissent la masculinité à l’écran et sur les tapis rouges. Mais si à l’écran, l’Irlandais se montre vulnérable, dans la vie, il reste plutôt en retrait des projecteurs.

Qui est donc Paul Mescal, l’acteur qui monte, et dont la trajectoire n’est pas près de s’arrêter ?

Il s’est fait connaître dans Normal People

En avril 2020, en plein confinement, le monde découvre Paul Mescal et Daisy Edgar-Jones dans l’adaptation en série de Normal People, le roman à succès de l’écrivaine Sally Rooney. Leur performance dans les rôles de Connell et Marianne est acclamée par la critique. La série est toujours disponible sur France.tv jusqu’au 15 mars.

Paul Mescal montre une sensibilité trop rarement vue chez les hommes à l’écran et interprète la dépression de Connell avec justesse. La scène où il va voir une psychologue après le suicide d’un de ses amis marque les esprits. Sa performance dans la série lui vaut le BAFTA du meilleur acteur en 2021.

Dans Aftersun, il joue un père souffrant de dépression

Après un second rôle dans son premier long métrage, The Lost Daughter en 2022, Paul Mescal est désormais à l’affiche d’Aftersun, qui sort ce mercredi 1er février en France. Dans ce film de Charlotte Wells, il joue Calum, un jeune père divorcé qui emmène sa fille de onze ans en vacances en Turquie.

L’histoire est racontée sous forme de souvenirs et parsemée de vidéos filmées au caméscope par l’enfant. Le spectateur finit par comprendre, comme sa fille, que Calum souffre de dépression. À travers ses rôles comme dans ses interviews, Paul Mescal parle ouvertement de santé mentale. L’acteur a d’ailleurs quitté Instagram en 2021, lorsque sa notoriété a explosé.

Avec son rôle dans Aftersun, il a décroché une prestigieuse nomination aux Oscars 2023 dans la catégorie du meilleur acteur, aux côtés de Colin Farrell ou encore Austin Butler.

Il a été choisi par Ridley Scott pour la suite de Gladiator

Qu’il remporte ou non un Oscar le 12 mars prochain, la carrière de Paul Mescal va inévitablement prendre un nouveau virage : il doit succéder à Russell Crowe dans le prochain Gladiator de Ridley Scott. Ni l’acteur ni le réalisateur n’ont confirmé la nouvelle, mais la presse américaine spécialisée a annoncé qu’il avait été choisi parmi des noms comme Timothée Chalamet, d’Austin Butler, Miles Teller ou encore Richard Madden,

Le film, dont le tournage devrait débuter en mai 2023, sera l’occasion de voir Paul Mescal dans un rôle complètement opposé à celui de Connell. Il avait déjà joué un personnage plus sombre et violent dans God’s Creature, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2022.

Sa relation avec Phoebe Bridgers a été très médiatisée

Depuis le succès de Normal People, la vie privée de l’acteur est scrutée de toutes parts. En 2020, après un échange de tweets et une interview via un live Instagram, le monde a vu naître son histoire d’amour avec la chanteuse américaine Phoebe Bridgers.

Il a joué dans son clip pour la chanson Savior Complex et le couple a officialisé leur relation fin 2021. Au dernier Met Gala, Paul Mescal et Phoebe Bridgers ont posé ensemble sur le tapis rouge et les rumeurs les disaient même fiancés. Mais depuis fin 2022, les articles et les tweets les disant séparés se multiplient.

Il est aussi mélomane

À ses heures perdues, l’acteur est aussi musicien : il sait chanter et jouer du piano. En juillet 2020, il a rejoint le chanteur irlandais Dermot Kennedy au Musée d’histoire naturelle de Londres pour un duo télévisé. Ses fans pourront bientôt l’entendre chanter — et même le voir danser — dans le premier long métrage du chorégraphe Benjamin Millepied, Carmen, dont la date de sortie n’a pas encore été annoncée.

En attendant, l’acteur a déjà démontré ses talents musicaux en accompagnant sa petite sœur, Nell Mescal, dont la carrière de chanteuse est en train de décoller. Preuve que chez les Mescal, le talent coule dans les veines.

À voir également sur Le HuffPost :

« Chanson douce » de Leïla Slimani va être adapté en série avec Nicole Kidman

Les Razzie Awards regrettent d’avoir nommé Ryan Kiera Armstrong