Paul McCartney: cette déclaration qu'il n'a jamais pu faire à John Lennon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Paul McCartney à la Fashion week de Paris, le 7 mars 2016.   - Patrick Kovarik - AFP
Paul McCartney à la Fashion week de Paris, le 7 mars 2016. - Patrick Kovarik - AFP

Paul McCartney n'en finit pas d'évoquer son alter ego John Lennon. En pleine promotion de son livre The Lyrics: 1956 to the Present, l'ex-Beatles a évoqué vendredi lors d'une conférence au Royal Festival Hall à Londres, sa relation avec John Lennon, son ami de toujours rencontré à l'adolescence à Liverpool.

"Je n'ai jamais, jamais dit 'John, je t'aime, mec', je n'ai jamais réussi à lui dire. Alors aujourd'hui, c'est génial de réaliser à quel point j'aime cet homme", a livré Paul McCartney, chaleureusement applaudi par le public. "Et tant que gamins de Liverpool de 16-17 ans, on aurait jamais pu dire ça".

"Un ping pong entre nous"

Au cours de cette "conversation", Sir Paul McCartney a raconté de nombreuses anecdotes sur sa jeunesse au côté de John Lennon, et leur processus de création.

"J'ai réalisé que lorsque nous écrivions des chansons, je suggérais une phrase et il en suggérait une. C'est vraiment comme ça qu'on procédait, dans une sorte de ping-pong entre nous."

"Comme il était droitier [McCartney est gaucher] pour moi, c'était comme de regarder dans un miroir. C'était chouette, je pouvais voir les cordes que je jouais dans un miroir".

Loin de l'hostilité post-Beatles et des échanges aigres, y compris en chansons (de God à How do you sleep, côté Lennon et Too many people chez McCartney) entre les deux musiciens, Paul McCartney a ainsi rendu hommage à John Lennon.

"Je me souviens surtout à quel point c'était génial de travailler avec lui et à quel point il était génial... parce qu'il ne faut pas déconner, vous ne chantez pas avec un type lambda, vous chantez avec John Lennon."

"Je ne suis pas l'instigateur de la séparation"

A la faveur de cette tournée promotionnelle, Paul McCartney n'en finit pas d'explorer le passé et d'évoquer son ami assassiné en décembre 1980. En octobre dernier, le musicien avait expliqué que c'était John Lennon, et non lui qui était à l'origine de la séparation des Beatles.

"Je ne suis pas l'instigateur de la séparation", avait-il déclaré dans une interview au Guardian. "John a débarqué un jour et a dit 'Je quitte les Beatles. Ça, c'est être l'instigateur de la rupture, ou pas?".

Il est d'ailleurs revenu sur cette rupture, vendredi à Londres, expliquant à quel point ce malentendu l'avait bouleversé. "J'ai vécu avec ça un bon moment, disant aux gens 'non ce n'est pas moi, non ce n'est pas moi'. Mais une fois que ça fait les gros titres..."

Le livre de paul McCartney n'est pas le seul à faire revivre la légende des Beatles. Get Back, un livre tiré des conversations des Fab Four en studio début 1969, dernière vraie année d'existence du groupe, est sorti mi-octobre, en éclaireur d'un documentaire événement de Peter Jackson prévu fin novembre.

Et pour compléter le tout, un coffret anniversaire de Let It Be, initialement prévu pour les 50 ans du disque l'année dernière mais décalé par la crise sanitaire, est paru le paraît le 16 octobre.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles