Publicité

Patrice Duhamel détaille les liens entre sa famille et Amélie Oudéa-Castéra, ministre de l’Éducation nationale

Patrice Duhamel détaille les liens entre sa famille et Amélie Oudéa-Castéra, ministre de l’Éducation nationale
Patrice Duhamel détaille les liens entre sa famille et Amélie Oudéa-Castéra, ministre de l’Éducation nationale

POLITIQUE - « Il faut que les choses soient transparentes. » Le journaliste Patrice Duhamel est revenu, ce vendredi 19 janvier, sur les liens de parenté entre sa famille – omniprésente dans le paysage médiatique, notamment le journalisme politique – et la ministre de l’Éducation nationale Amélie Oudéa-Castéra, dont la première semaine rue de Grenelle a tourné au fiasco.

« Merci d’avoir précisé que c’était ma nièce, parce qu’il faut que les choses soient transparentes », a répondu Patrice Duhamel sur Europe 1, où il était invité à donner des nouvelles de la ministre. « Dans la famille Duhamel, c’est compliqué », poursuit-il, avant de citer sa femme Nathalie Saint-Cricq, éditorialiste politique à France Télévisions, son fils Benjamin Duhamel, journaliste politique sur BFMTV, et son frère aîné Alain Duhamel, éditorialiste et animateur de l’émission Face à Duhamel sur la même chaîne d’information en continu. Quant à Patrice Duhamel, il a été directeur des programmes de France Inter, directeur général de France 2 et directeur général de France Télévisions.

Quel rapport avec Amélie Oudéa-Castéra ? La ministre de l’Éducation nationale est la fille de Richard Castéra et Dominique Duhamel. Cette dernière est la sœur de Patrice et Alain Duhamel, ce qui fait donc de la ministre la cousine de Benjamin Duhamel.

« On fait la différence » entre liens familiaux et vie professionnelle

« On fait la différence entre les relations familiales » et les relations professionnelles, a toutefois assuré Patrice Duhamel sur Europe 1. Contacté par nos confrères de CheckNews, France Télévisions et BFMTV ont d’ailleurs tenu à assurer de l’intégrité et de l’indépendance de leurs journalistes.

Le groupe audiovisuel public précise que Nathalie Saint-Cricq s’est déportée de manière volontaire des sujets concernant la ministre. « Quels que soient les ministres en place, Alain Duhamel et Benjamin Duhamel, comme tous nos journalistes et éditorialistes, font leur travail, posent les questions qu’il faut poser, soulignent les points importants, évoquent les polémiques, corrigent les contre-vérités s’il y en a, sans accorder aucun traitement de faveur ou de défaveur à qui que ce soit », fait valoir de son côté la chaîne d’informations en continu.

La confiance est la même chez Radio France, où Agathe Lambret, compagne de Benjamin Duhamel, anime le 8h30 franceinfo le vendredi et le week-end. « Tous nos journalistes (...) s’expriment en toute objectivité et avec pour seule boussole, leur expertise et indépendance éditoriale, comme cela a été le cas depuis le début dans le traitement de la “polémique AOC” », assure la radio publique.

Une fois cette mise au point faite sur Europe 1, Patrice Duhamel a défendu la ministre, parlant d’une « maladresse » dans sa réponse sur la scolarisation de ses enfants dans une école privée. « Est-ce que ça justifie une affaire de cette ampleur ? (...) Elle est propulsé dans une polémique. C’est difficile, elle est un peu novice de ce point de vue là. J’ai trouvé que le président l’avait bien défendue en rappelant que lui-même était maladroit », estime-t-il.

À voir également sur Le HuffPost :

L’école Stanislas visée par une enquête pour injures homophobes à la suite d’un signalement de l’Éducation nationale

Amélie Oudéa-Castéra va « se déporter » de l’enquête liée à Stanislas