Pâtes à tartiner, que contiennent ces pots ?

Johanna Amselem
·2 min de lecture

60 millions de consommateurs a décrypté les étiquettes des quatorze pots. Sucre, noisettes, gras, l'association dévoile la composition de différents produits.

Sur une tartine, dans des crêpes, sur des gaufres, la pâte à tartiner trouve rapidement sa place dans les placards de très nombreux foyers. Mais, sait-on vraiment ce que contiennent ces pots adorés des plus petits. Pour en savoir plus, 60 millions de consommateurs a passé au crible les étiquettes de quatorze pâtes à tartiner (produits bio, vendus en grande surface, marque distributeur, etc). Pour établir le classement, l’association de consommateurs a pris en compte différents aspects dont les teneurs en gras, en sucres, la qualité de la matière grasse et le goût. L’ensemble du banc d’essai est à retrouver dans le numéro de février de 60 millions de consommateurs.

Retrouvez tous les conseils santé du Dr Christian Recchia sur Yahoo

Sans surprise, ces aliments sont très (trop) sucrés puisque deux tartines couvrent la moitié des apports quotidiens recommandés en sucres libres. 60 millions de consommateurs alerte notamment sur la forte dose de sucres contenue dans la marque Patamilka, avec plus de 30 grammes.

Un Nutri-Score à revoir

Petite bonne nouvelle, l’association de consommateurs rapporte que cette pâte est moins grasse que les consommateurs peuvent le craindre. "Deux tartines correspondent seulement à 20 % environ des apports journaliers recommandés", note l'asociation 60 millions de consommateurs. Si le constat général n’est pas trop mauvais, quelques marques contiennent toutefois beaucoup de graisse. Une composition due, en partie, à une importante proportion de noisettes.

Concernant le Nutri-Score, la note se situe généralement entre D et E, un aliment qui est donc à consommer avec modération et très occasionnellement. Derrière l’étiquette, les pots de pâte à tartiner affichent en moyenne entre sept et onze ingrédients. Actuellement, seulement une minorité de pots contiennent de l’huile de palme. Si certains industriels ont fait le choix de la remplacer par de l’huile de coco, d’autres ont préféré utiliser de l’huile de tournesol.

Ce contenu peut également vous intéresser :