Publicité

"Ce qui se passe est extrêmement positif" : François Civil soutient les prises de paroles des femmes dans le cinéma, dont Judith Godrèche

François Civil apporte son soutient à Judith Godrèche et aux victimes de violences sexuelles dans le cinéma - Pierre Perusseau / Bestimage
François Civil apporte son soutient à Judith Godrèche et aux victimes de violences sexuelles dans le cinéma - Pierre Perusseau / Bestimage

Alors qu'il fait la promotion de son dernier film, "Pas de vagues", qui aborde le sujet de l'harcèlement sexuel, François Civil a pris position en faveur des victimes de violences sexuelles.

Un film délicat à défendre. Dans une interview accordée à "Sud-Ouest", François Civil a apporté à son tour son soutien à Judith Godrèche ainsi qu'a toutes les victimes de violences sexuelles qui témoignent dans son sillon. "Je soutiens fortement la parole des femmes victimes", a-t-il assuré. "Si le cinéma peut être en pointe d'une vraie réflexion étendue à toutes les strates de la société, à toutes les victimes dénuées de pupitre pour s'exprimer, tant mieux", a-t-il ajouté.

Star montante du cinéma français, François Civil fait actuellement le tour des plateaux pour faire la promotion de "Pas de vagues", un drame réalisé par Teddy Lussi-Modeste sorti ce mercredi 27 mars en salles. Dans le long-métrage, l'acteur de 34 ans incarne Julien, un professeur de collège plein de bonne volonté, qui se retrouve pris dans un engrenage alors que l'une des ses élèves l'accuse d'harcèlement. Mais même face aux menaces de mort du grand-frère de la jeune fille, sa hiérarchie ne l'aide pas. L'histoire s'inspire de la propre expérience d'enseignant de Teddy Lussi-Modeste, qui s'est battu pour prouver son innocence lorsqu'il avait été accusé lui-même d'harcèlement dans le collège où travaillait.

À LIRE AUSSI : "Un système à mettre à terre" : Après Judith Godrèche, Vahina Giocante dénonce le comportement abusif de Benoît Jacquot dans "Sept à huit

"On se sent traversé par le frisson de l'histoire"

"Dans l'exercice de la promotion,...

Lire la suite


À lire aussi

"Jean-Luc Mélenchon ne vient plus sur mon plateau" : Apolline de Malherbe fait des révélations sur le leader de la France Insoumise
Audiences samedi : Plus de 2 millions de téléspectateurs d'écart entre Anne-Claire Coudray sur TF1 et Laurent Delahousse sur France 2
Audiences : Quel score pour le retour de "Cassandre" sur France 3 ?