En plus du pass vaccinal, un test négatif pourrait être nécessaire pour aller au restaurant

·2 min de lecture
Comme c'est le cas dans certains pays, le gouvernement pourrait demander un test négatif en plus du pass vaccinal pour entrer dans certains lieux comme les restaurants. (NurPhoto via Getty Images)

Inspiré par une mesure déjà en place chez nos voisins germanophones, le gouvernement pourrait bientôt imposer un test négatif en plus d'un schéma de vaccination pour accéder à certains lieux.

Le gouvernement accélère le pas pour lutter contre le variant Omicron. Alors qu'il avait initialement prévu de valider le projet de loi sur le pass vaccinal le 5 janvier pour qu'il soit définitivement adopté avant la fin du mois de janvier, l'exécutif a annoncé qu'un Conseil des ministres extraordinaire aura lieu ce lundi 27 décembre pour adopter plus rapidement le pass vaccinal. Une date avancée pour que le Parlement adopte le texte dès la première quinzaine du mois de janvier.

Comme le fait remarquer Le Parisien, l'avant-projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal indique qu'un décret fixera les cas "dans lesquels l'intérêt de la santé publique et l'état de la situation sanitaire imposent un cumul de justificatifs". Être vacciné pourrait donc ne pas suffire pour se rendre dans certains lieux, un test négatif pourrait également être réclamé aux personnes qui n'ont pas reçu leur dose de rappel. 

"C'est une bonne mesure"

Contacté par Le Parisien, le ministère de la Santé n'a pas écarté cette possibilité et confirme même la "prévoir". Une mesure inspirée de nos voisins que sont l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse ou encore le Luxembourg qui imposent le pass vaccinal depuis plusieurs semaines maintenant. Les vaccinés pouvant également être infectés, cette mesure permettrait de vérifier que ces derniers ne soient pas porteurs du virus. 

Une mesure pertinente selon Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale de Genève, également interrogé par le quotidien régional : "C'est une bonne mesure, qu'il faut cibler en priorité sur les lieux les plus à risque. C'est comme lorsque l'on recommande aux gens de se faire tester avant Noël pour savoir s'ils sont positifs avant de retrouver leur famille, même s'ils sont vaccinés". Si le gouvernement a refusé de citer les lieux dans lesquels ce nouveau protocole pourrait être exigé, le professeur Flahault évoque "les bars, les restaurants, les discothèques, les clubs de fitness, les TGV pendant au moins 3 heures".

VIDÉO - Covid-19 en Allemagne : des mesures supplémentaires vont progressivement être mises en place

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles