Pass sanitaire : premier feu vert de l’Assemblée après une nuit de débats

·1 min de lecture
L'Assemblée a débattu jusqu'à 5 h 40 du matin avant de donner son feu vert.
L'Assemblée a débattu jusqu'à 5 h 40 du matin avant de donner son feu vert.

Lutte contre la recrudescence de l?épidémie dopée au variant Delta ou combat pour les libertés publiques : au bout d?une nuit blanche d?intenses débats, l?Assemblée a voté le nouveau projet de loi anti-Covid avec à la clé l?extension controversée du pass sanitaire et l?obligation vaccinale pour les soignants. Le sprint législatif promis par l?exécutif a pris des allures de course d?obstacles, avant même que le Sénat à majorité de droite ne se saisisse de ce texte brûlant dès ce vendredi.

Le gouvernement vise une adoption du projet de loi avant la fin du week-end au bout du bout de la session parlementaire exceptionnelle. Car, avec 22 000 contaminations ces dernières 24 heures, au plus haut depuis le 5 mai, l?épidémie flambe à nouveau. « La situation sanitaire est inquiétante », a souligné le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui n?a eu de cesse d?exhorter l?hémicycle à circonscrire l?incendie au plus vite. « Il y a une urgence à légiférer. [?] Le pass sanitaire (parcours vaccinal complet ou test récent), on en a besoin tout de suite. »

1 200 amendements passés en revue

Vivement contesté par une frange de l?opinion, le projet de loi traduit les annonces du 12 juillet d?Emmanuel Macron. Et fait des étincelles. Il a été adopté par 117 voix pour et 86 contre. Les débats qui se sont achevés vers 5 h 40 furent âpres et rugueux, avec des oppositions chauffées à blanc par un calendrier contraint. Près de 1 200 amendements ont été passés en revue depuis mercredi ap [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles