Publicité

Pass Rail : qui est concerné et quand sera-t-il en vente ?

Annoncé en septembre dernier, le "pass rail" verra bien le jour cet été. Mais tous les Français ne pourront pas en profiter.

Pass Rail : qui est concerné et comment ça marche ? (Crédit : Getty Images)

Annoncé le 4 septembre 2023 par Emmanuel Macron au micro du youtubeur Hugo Travers, le "pass rail" verra bien le jour cet été. Et ce malgré les réticences de trois régions (Normandie, Hauts-de-France et Auvergne Rhone-Alpes) fermement opposées au projet jusqu’à la dernière seconde des tractations. La présidente (PS) d’Occitanie Carole Delga, favorable au projet, a finalement convaincu ses trois homologues, Hervé Morin, Xavier Bertand et Laurent Wauquiez, peu enthousiastes à l'idée de "faire plaisir" à l’exécutif. Le ministre des Transports, Patrice Vergriete, a obtenu sur le gong l’accord de toutes les régions, hors Île-de-France, pour lancer le "pass rail" en juillet.

  • Qui pourra en bénéficier ?

Voyager en train de manière illimitée pour un tarif unique sera possible dès cet été, mais pas pour tout le monde. Inspiré du modèle allemand, le "pass rail" sera uniquement réservé aux jeunes de moins de 27 ans pour un abonnement mensuel fixé à 49 euros par mois. 700 000 jeunes pourront ainsi voyager plus facilement sur les TER et les Intercités en juillet et août. En revanche, l’abonnement ne permet pas de s’asseoir dans les TGV Inoui, Ouigo, les Ouigo Train classique et les Eurostar.

À LIRE AUSSI >> Payer ses billets de train moins cher ? Un cadre de la SNCF dévoile ses solutions

Différence de taille avec nos voisins d’outre-Rhin : l’Allemagne n’a fixé aucune limite d’âge pour un tarif identique. Cette formule d’un abonnement unique réservé à tous fait un tabac outre-Rhin et c’est d’ailleurs ce qui a poussé la France à prendre le train en marche.

L’État financera ce dispositif à 80% pour une enveloppe globale estimée à 15 millions d’euros. Le reste sera financé par les régions. Les recettes iront à 85% aux collectivités locales et le reste à l’État.

  • Pourquoi l’île de France n'en fait pas partie ?

Si elles ont fini par donner leur accord, la Normandie, les Hauts-de-France et l'Auvergne-Rhône-Alpes se montrent très critiquent sur la méthode employée par le gouvernement et pointent du doigt l’impossibilité d’utiliser le précieux sésame en Île-de-France. "Nous avions demandé que la région Île-de-France ne soit pas exclue du dispositif, car en tant que région voisine, cela pénaliserait nos usagers", a indiqué l'entourage de Xavier Bertrand à franceinfo. La participation de la région la plus peuplée de France aurait engendré un investissement financier trop important à ce stade. Un argument qui ne convainc pas le président centriste de la région Normandie. "Le 'pass rail' pensé par le gouvernement est d’une injustice complète, car il frappe tous les provinciaux obligés de passer par Paris", déplore Hervé Morin.

  • Quand pourrez-vous acheter le "pass rail" ?

Notez la date sur votre smartphone : les ventes du "pass rail" débuteront le samedi 15 juin, rapporte BFM Business. "C'est la SNCF qui va centraliser tous les achats de ce Pass Rail, notamment via son application Connect. Un site gouvernemental d'informations doit aussi être mis en ligne prochainement", explique le site d’information.