Publicité

« Je suis passée à côté de ce symptôme et maintenant je vais mourir à 31 ans d’un cancer du côlon »

Aujourd’hui, un cas de cancer colorectal sur cinq survient chez des personnes de moins de 55 ans (contre un cas sur dix en 1995), selon une étude publiée par l’American Cancer Society. Les facteurs pouvant expliquer ce phénomène ? L’environnement, les gènes et les trop faibles taux de dépistage. Une Américaine de 31 ans est en train d’en faire les frais. Elle en parle anonymement via le réseau social américain Reddit -sous le pseudo de tea4vendetta- afin de sensibiliser la population aux symptômes. Son histoire a fait le tour de la presse outre Atlantique. Domiciliée à Washington, elle a été diagnostiquée d’un cancer du côlon en phase terminale après avoir sous-estimé un symptôme pendant trois ans, par peur : la présence de sang dans les selles.

« J’avais trop peur de la coloscopie et maintenant j’ai un cancer en phase terminale »

La présence de sang dans les selles doit amener à consulter. Ce symptôme n’est pas anodin, surtout si vous avez plus de 50 ans et êtes sujet au surpoids. Le sang dans les selles, les troubles du transit, avec une alternance de diarrhées et de constipation peuvent se manifester en cas de cancer colorectal. Rassurez-vous : ces symptômes ne signifient pas forcément que vous souffrez d’un cancer du côlon ! Mais si vous les observez et qu’ils s’éternisent, une consultation s’impose. L’examen qui permet de dépister ce cancer est la coloscopie. Il est recommandé de la pratiquer une tous les cinq (...)

Lire la suite sur Top Santé

Le 1er ministre britannique jeûne 36 heures par semaine pour rester en bonne santé : peut-on l’imiter sans risque ?
Voici la référence de coquillettes saine à petit prix recommandée par 60 Millions de consommateurs
Les secrets d’une perte de poids rapide avant les vacances
Ce jus serait un moyen naturel de prévenir Alzheimer
Les 2 marques de pâtes à pizza à éviter selon 60 Millions de consommateurs