Pascal Obispo : cette chanson qu’il a refusée de donner à Johnny Hallyday ! (VIDEO)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

« Chanter, pour oublier ses peines/Pour bercer un enfant, chanter.../Pour pouvoir dire "Je t'aime.../Mais chanter tout le temps... », entonnait Florent Pagny en 1998 dans Chanter, un titre devenu l’un de ses plus grands succès. Mais cette chanson signée Pascal Obispo ne lui était pas destinée à l’origine, bien au contraire. C’est en effet pour France Gall qu’a été écrit et composé ce tube que même un rockeur star de la chanson n’a pas réussi à avoir ! Présent jeudi soir dans C à vous (France 5), Pascal Obispo a ainsi raconté qu’il avait refusé de donner Chanter à Johnny Hallyday ! « Pascal Nègre, avec qui je travaillais beaucoup pour Johnny et pour Florent Pagny, avait écouté Chanter et m’avait dit : ‘Il faut que tu la donnes pour Johnny’. On n’avait pas encore fini l’album (il a composé l’album Ce que je sais de Johnny Hallyday sorti en 1998, ndlr) et je lui ai dit : ‘Non, je ne te la donnerai pas, j’ai un rendez-vous organisé avec quelqu’un qui est important pour moi et tant que je n’ai pas la réponse, Chanter ne bougera pas’ », raconte-t-il ainsi sur France 5.

Cette personne chère à son cœur n’était autre que France Gall. A la demande d’un patron de label, Pascal Obispo lui a écrit et composé plusieurs titres parmi lesquels Chanter, Sa raison d’être ou encore La Clé. Mais malgré la beauté de ces titres, France Gall a refusé de les interpréter. « C’est Michel (Berger, ndlr), Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles