Pas au gouvernement de dire aux femmes comment s'habiller, dit May

La Première ministre britannique, Theresa May, a estimé mercredi que ce n'était pas aux gouvernements de dire aux femmes si elle devait ou non porter le voile. /Photo prise le 15 mars 2017/REUTERS/Toby Melville
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

LONDRES (Reuters) - La Première ministre britannique, Theresa May, a estimé mercredi que ce n'était pas aux gouvernements de dire aux femmes si elles devaient ou non porter le voile. Elle réagissait à deux arrêts de la Cour de justice de l'Union européenne mardi, dont l'un dit que les employeurs peuvent interdire le port de signes religieux ostensibles. En réponse à une question à ce sujet au Parlement, Theresa May a déclaré que la Grande-Bretagne jouissait "d'une longue tradition de liberté d'expression, les femmes ont donc le droit de choisir comment s'habiller et nous n'avons pas l'intention de légiférer en la matière". "On pourra admettre dans certains cas qu'il soit demandé à une personne de retirer son voile, comme lors de contrôles aux frontières ou peut-être dans un tribunal, et les institutions privées peuvent avoir leur propres règlements, mais ce n'est pas au gouvernement de dire aux femmes ce qu'elles doivent porter ou non", a-t-elle ajouté. (Kylie MacLellan et William James, Gilles Trequesser pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles