Publicité

"Il est parti travailler le matin, il n'est jamais rentré" : ils témoignent après le décès d'un proche sur leur lieu de travail

Le 3 avril 2020, la vie de Johana a basculé. Parti travailler comme à son habitude à la lingerie industrielle qui l'emploie, son mari Alexandre, 36 ans, décède d'un accident du travail, enfermé dans un sèche-linge. Maman de deux enfants, elle se retrouve seule face à son deuil, aux questions restées sans réponse et aux démarches à entreprendre.

Cette tragédie, Johana n'est pas la seule à l'avoir vécue. Caroline Dilly, Delphine, Aurélie, Margot et tant d'autres ont aussi perdu un proche, compagnon, mari, enfant... décédé sur leur lieu de travail. Car chaque jour, plus de deux personnes décèdent dans ces circonstances. Les familles de ces "morts invisibles", réunies au sein du collectif "Familles : stop à la mort au travail" ont organisé samedi 4 mars une marche blanche à Paris. Pour rendre hommage à leurs proches disparus et interpeller le gouvernement.