Publicité

Le parti de Giorgia Meloni battu en Sardaigne par Alessandra Todde, premier revers pour la Première ministre

En Sardaigne, la victoire d’Alessandra Todde marque un premier revers électoral pour Meloni (ici en février 2024 pour une conférence de presse sur l’Ukraine)
GENYA SAVILOV / AFP En Sardaigne, la victoire d’Alessandra Todde marque un premier revers électoral pour Meloni (ici en février 2024 pour une conférence de presse sur l’Ukraine)

ITALIE- Un premier essoufflement pour l’extrême droite incarnée par Frères d’Italie ? La majorité de la Première ministre Giorgia Meloni a essuyé, ce mardi 27 février, son premier revers dans les urnes depuis son arrivée au pouvoir, en concédant une courte défaite à l’opposition de centre gauche lors des élections régionales en Sardaigne.

La députée du Mouvement 5 étoiles (M5S) Alessandra Todde, alliée au Parti démocrate (PD, centre gauche), a battu de peu Paolo Truzzu, membre de Frères d’Italie, qui représentait la coalition gouvernementale de la Première ministre. Avec des résultats très serrés – 45,4 % des voix contre 45 % pour Paolo Truzzu –, la victoire d’Alessandra Todde constitue redonne le sourire au parti démocrate.

« Aujourd’hui, nous avons montré que la droite pouvait être battue », s’est réjouie Elly Schlein, dirigeante du PD. « Les citoyens sardes ont fermé la porte à Meloni et ses alliés et l’ont ouverte à l’alternance », a renchéri l’ancien Premier Ministre Giuseppe Conte, chef du M5S.

Paolo Truzzu a pour sa part pris la responsabilité de la défaite. « La vérité, c’est que Mme Meloni n’est pas responsable. Ce n’étaient pas des élections nationales », a-t-il tempéré devant la presse.

Portée nationale

Mais la presse italienne n’a pas manqué de souligner la portée nationale de cette élection régionale. « Sardaigne, une gifle au gouvernement », peut-on lire sur le quotidien La Stampa. « La Sardaigne punit Meloni », lit-on en une de La Repubblica tandis que le principal quotidien Il Corriere della Sera voit dans la « surprise Todde » un « coup dur pour la droite ».

« Les défaites sont toujours une déception, mais aussi une opportunité pour réfléchir et s’améliorer. Nous en tirerons également des leçons », a d’ailleurs réagi Giorgia Meloni sur X (anciennement Twitter).

L’élection d’Alessandra Todde pour un mandat de cinq ans intervient à trois mois des élections européennes, qui feront office de nouveau test pour Giorgia Meloni et les partis de sa coalition, La Ligue de Matteo Salvini et Forza Italia.

Alessandra Todde, qui devient la première femme présidente de l’île, a servi comme sous-secrétaire d’État à l’Économie dans le gouvernement de Giuseppe Conte puis dans celui de Mario Draghi comme ministre adjointe. La Sardaigne, qui compte 1,8 million d’habitants, est l’une des cinq régions italiennes qui bénéficient d’un « statut spécial » lui garantissant une forte autonomie au niveau législatif, financier et administratif.

À voir également sur le HuffPost :

Sur l’immigration, Giorgia Meloni reconnaît un échec un an après avoir été nommée Première ministre

Giorgia Meloni porte plainte contre le chanteur de Placebo : il l’avait traitée de « raciste, fasciste »