Publicité

Le Parlement européen vote de nouvelles règles pour le permis de conduire

Le Parlement européen vote de nouvelles règles pour le permis de conduire

Ce mercredi, les députés européens ont voté en faveur de la possibilité pour les conducteurs d'obtenir un permis de conduire numérique. Néanmoins, ils ont rejeté le texte concernant la visite médicale obligatoire pour conserver le permis de conduire. Le Parlement européen a rejeté le texte avec 270 voix pour et 323 contre.

Cette mesure était notamment défendue par l’eurodéputée Karima Delli (Les Verts). Il s'agissait d'imposer un contrôle de « la vue, de l’ouïe et des réflexes » tous les quinze ans à compter de l’obtention du permis de conduire. Cet intervalle se serait réduit à cinq ans pour les conducteurs de plus de 70 ans.

Le rejet de cette proposition de texte donne désormais le choix aux États membres de l’union européenne, de l’instaurer ou non. D’autres pays européens comme le Portugal ou l’Italie ont déjà adopté des dispositifs de ce type.

Afin de soutenir le marché unique de l'UE, les députés sont favorables à l'introduction d'un permis de conduire numérique, qui serait disponible sur un téléphone portable et aurait la même valeur qu'un permis de conduire classique.

Des routes plus sécures

Les députés veulent que les conducteurs soient mieux préparés aux situations de conduite réelles et soient conscients des risques, en particulier pour les usagers de la route vulnérables tels que les piétons, les enfants, les cyclistes et les utilisateurs de scooters électriques.

Par conséquent, la conduite dans des situations climatiques difficiles, l'utilisation sûre du téléphone au volant, les angles morts, les systèmes d'aide à la conduite et l'ouverture des portes du véhicule en toute sécurité devraient également faire partie des examens de conduite pour l'obtention du permis.

Les conducteurs débutants devraient eux être soumis à une période probatoire de deux ans au cours de laquelle ils seront soumis à des limites strictes en matière d’alcool et feront l’objet de sanctions plus sévères en cas de conduite dangereuse.

Pour pallier la pénurie de conducteurs professionnels, les députés ont également décidé d'autoriser les jeunes de 18 ans à obtenir un permis de conduire pour camion ou autobus pouvant transporter jusqu'à 16 passagers, à condition qu'ils soient titulaires d'un certificat d'aptitude professionnelle.

Les jeunes âgés de 17 ans devraient également pouvoir obtenir un permis de conduire pour les voitures ou les camions, à condition d'être accompagnés d'un conducteur expérimenté.