Publicité

Le Parlement adopte le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables

Malgré un agenda politique quasiment uniquement tourné vers la réforme des retraites, le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables, porté par Agnès Pannier-Runacher, a été définitivement adopté par le Parlement, ce mardi, après un dernier vote vote au Sénat. Il prévoit en notamment un développement de l’éolien en mer et du solaire.

En pleine crise énergétique et sous la pression de l’urgence climatique, ce texte a pour objectif de faire rattraper à la France son grand retard en la matière. Le vote a été acquis par 300 voix pour et 13 voix contre, dont le président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau.

Des compromis trouvés

Le projet de loi entend répondre à l’objectif fixé par le président Emmanuel Macron pour 2050 de multiplier par dix la capacité de production d’énergie solaire et de déployer 50 parcs éoliens en mer. « L’enjeu de ce texte est de lever tous les verrous qui retardent le déploiement des projets, ni plus ni moins », a déclaré la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.

À lire aussi Énergies renouvelables : « Ce projet de loi va ralentir leur déploiement »

Le texte, qui a fait l’objet d'un compromis entre députés et sénateurs, a été voté par la grande majorité des sénateurs LR, alors que les députés du même parti avaient voté contre. Les négociations les plus dures ont notamment porté sur la planification des zones d’accélération du déploiement des énergies renouvelables. Les élus locaux « proposent et ont le...


Lire la suite sur LeJDD