Paris : un policier utilisait les cartes de crédit des gardés à vue pour jouer en ligne

Le policier jouait en ligne avec les cartes des gardés à vue - Getty Images/iStockphoto (Getty Images/iStockphoto)

La parquet de Paris a requis un procès devant le tribunal correctionnel contre un policier, démis de ses fonctions depuis, pour escroquerie par personne dépositaire de l’autorité publique. L’homme jouait en ligne avec les cartes de crédit des gardés à vue.

Drôle de passe-temps pour un policier. Souleymane D., un ancien adjoint de sécurité (ADS) exerçant au commissariat du Xe arrondissement de Paris, est en effet accusé d’avoir subtilisé les cartes de crédit de plusieurs gardés à vue pour jouer sur des sites en ligne, rapporte le journal Sud-Ouest. Le parquet a demandé son renvoi en correctionnelle pour escroquerie et détournement de bien par personne dépositaire de l’autorité publique (PDAP) à l’encontre de six personnes.

L’affaire commence en novembre 2019. À l’époque, une femme dont l’identité n’a pas été révélée, est jugée pour des violences à l’encontre des forces de l’ordre. Mais au cours de l’enquête, celle-ci précise qu’elle a elle-même subi des violences de la part de policiers et que sa carte bleue a été frauduleusement utilisée durant sa garde à vue. Plusieurs centaines d’euros ont été dépensées sur des sites de jeu en ligne comme Betclic ou sur des app stores comme Google Play.

Au moins six victimes identifiées

Suite à ces déclarations, une enquête interne est ouverte le jour-même. Elle révèle rapidement que l’escroquerie qu’elle a subi n’est pas un cas isolé. À ce stade, au moins six victimes ont été identifiées par les enquêteurs. Une découverte qui a conduit à l’ouverture d’une instruction en février 2020 puis à la suspension des fonctions de Souleymane D. en septembre de la même année.

L’enquête a également révélé que l’accusé, alors âgé de 30 ans et ADS depuis 2016, travaillait de manière illégale pour la plateforme de livraison Deliveroo. Confronté par ses collègues, l’ancien policier a justifié ces différents actes par des problèmes d’argent. Ce dernier avait réussi le concours de gardien de la paix en septembre 2019 mais son agrément lui a été retiré depuis.

VIDÉO - États-Unis : un policier héroïque sauve un bébé en arrêt respiratoire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles