Paris : une policière rackette un boulanger pour « venger » une amie

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Trompé par la carte de police de la jeune policière du 15e, le boulanger finit par douter et contacter le commissariat (illustration).
Trompé par la carte de police de la jeune policière du 15e, le boulanger finit par douter et contacter le commissariat (illustration).

À quatre reprises, les comparses ont prétendu un contrôle policier pour fouiller une boulangerie du 18e arrondissement de Paris et voler les recettes du commerçant. Parmi les quatre personnes placées sous contrôle judiciaire vendredi 15 janvier se trouve une vraie policière, raconte Le Parisien.

Pour tromper le commerçant, cette adjointe de sécurité au commissariat du 15e arrondissement avait présenté sa carte de police. La supercherie a permis au quatuor de dérober « quelques milliers d'euros » au total, précise une source proche du dossier.

« Je suis sidérée »

Rue de l'Évangile, dans le 18e arrondissement de la capitale, le boulanger a suite aux événements tiré son rideau de fer et inscrit ces mots : « Fermé suite à un problème ». Mardi, à 19 heures, la bande ? trois femmes et un homme ? est revenue pour la quatrième fois fouiller son commerce et extorquer le commerçant. Trompé par la carte de police de la jeune policière du 15e, le boulanger finit par douter et contacter le commissariat, rapporte Le Parisien.

À LIRE AUSSILe golfe de Guinée, nouveau repaire des pirates maritimes

Les enquêteurs analysent les vidéos de la caméra de sécurité du commerce et identifient rapidement les suspects. La policière de 22 ans, dans le box vendredi 15 janvier, s'excuse. « Je me rends compte de ce que j'ai fait. Je suis sidérée », déclare-t-elle. Tous les complices du racket ont un casier vierge et baissent la tête au tribunal.

Le mensonge d'une ancienne vendeuse

Les suspects [...] Lire la suite