Publicité

Paris-Nice: "Jouer la sécurité, sans trop dénaturer l’esprit de la course", le plan des organisateurs face à la neige

La neige annoncée vendredi sur les Alpes du Sud devrait sans surprise obliger les organisateurs de Paris-Nice à revoir leur copie en ce qui concerne la 7e étape samedi entre Nice et la station d’Auron (1.614 mètres d’altitude). Selon une source proche du dossier à RMC Sport, il s’agit de "jouer la sécurité, sans trop dénaturer l’esprit de la course".

Un émissaire en reconnaissance

En ce sens l’organisateur ASO a envoyé ce jeudi matin un émissaire en reconnaissance des routes de l’arrière pays niçois pour étudier la possibilité d’une modification du parcours. "Le passage par la vallée de la Vésubie et donc par le Col de la Colmiane dont la descente sur une route potentiellement enneigée ou verglacée semble peu envisageable", selon cette même source.

Quant à l’arrivée à Auron, elle pourrait poser moins de problème de sécurité dans la mesure où il n’y a pas de descente derrière. Il risque malgré tout d’être compliqué pour les organisateurs de la maintenir au programme.

Le peloton reste donc dans l’attente de savoir à quoi ressemblera cette 7e étape, supposée être une grande étape de montagne. En attendant l’Australien Lucas Plapp est leader du général au départ de la 5e étape ce matin entre Saint Sauveur de Montagut et Sisteron.

Article original publié sur RMC Sport