Publicité

Paris-Nice: Evenepoel s'offre la dernière étape mais pas le général, Jorgenson vainqueur final

Remco Evenepoel s'est contenté de prendre ce qu'il pouvait. Le Belge, très attendu sur Paris-Nice, termine finalement deuxième du classement général, battu par Matteo Jorgenson (Visma-Lease a Bike). Mais il s'est offert la dernière étape à Nice, sa toute première victoire en France chez les professionnels, en guise de lot de consolation.

Le champion de Belgique, au bout d'une semaine parfois décevante, a pourtant tenté de renverser la course en attaquant à 47 kilomètres de l'arrivée, ce dimanche. Il a posé plusieurs banderilles avant de larguer le maillot jaune, Brandon McNulty, et de s'isoler avec Jorgenson et Vlasov. Mais il n'a jamais réussi à partir seul pour avoir une chance de remporter le classement général.

Evenepoel fait le minimum, Roglic ne rassure pas

Dans la dernière montée du parcours, Vlasov s'est fait décrocher mais Jorgenson, lui, n'a jamais été en difficulté, et comme il comptait 32 secondes d'avance sur Evenepoel au général, c'est vite devenu un problème pour l'ancien champion du monde. Pour sauver ce qui pouvait l'être, le Belge a collaboré avec l'Américain, qui lui a en retour laissé la victoire d'étape sur la promenade des Anglais.

Au classement général, Evenepoel termine donc deuxième, à 30 secondes du vainqueur final, alors que McNulty complète le podium. Ce n'est pas tout à fait ce qu'il était venu chercher, mais bien mieux par exemple que son rival annoncé cette semaine, Primoz Roglic, qui termine lui très loin, à la fois sur la dernière étape (17e) et au général (9e). Ils se croiseront de nouveau dans quelques semaines, sur le Tour du Pays-basque.

Article original publié sur RMC Sport