Publicité

Paris : une femme grièvement blessée par la police après avoir tenu des propos menaçants

La police a été requise en début de matinée, ce mardi 31 octobre, après des appels de passagers mentionnant une femme « intégralement voilée » qui « proférait des menaces » dans un RER qui circulait alors dans le Val-de-Marne, a expliqué une source policière à l’AFP. Selon ces témoins, elle a « prononcé plusieurs fois "Allah Akbar". »

La police a réussi à « l’isoler » à la station Bibliothèque François Mitterrand à Paris, qui a été rapidement évacuée. Mais la femme a « refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers » et a menacé « de se faire exploser », a détaillé le parquet. Un policier a alors tiré à une reprise, blessant grièvement la femme.

« Le pronostic vital de [celle-ci] est engagé », a précisé le parquet.

À lire aussi JO de Paris : des moyens de sécurité décuplés promet Darmanin

Deux enquêtes ouvertes

Deux enquêtes ont été ouvertes. L’une, confiée à la police judiciaire parisienne pour « apologie, menaces de mort et acte d’intimidation sur un dépositaire de l’autorité publique ». L’autre a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, et vise le tir par le policier, comme c’est le cas lorsqu’un policier fait usage de son arme à feu.

Après l’assassinat d’un professeur à Arras le 13 octobre par un jeune fiché pour radicalisme islamiste, la France est passée en alerte « urgence attentat » et tous les comportements suspects et alertes sont pris au sérieux.


Lire la suite sur ParisMatch