Paris : le député Aurélien Taché fait scandale, "totalement saoul" au théâtre

"Je sortais simplement d’un dîner où j’avais bu un verre ou deux", a déclaré l’élu écologiste. (REUTERS)

Sur Twitter, le metteur en scène Benjamin Guillard a dénoncé ce mercredi l’attitude déplacée du député Aurélien Taché lors d’une représentation théâtrale. "Totalement saoul", l’élu écologiste aurait dépassé les limites.

"Hallucinant" et "lamentable" : ce sont les mots de Benjamin Guillard pour dénoncer l’attitude du député écologiste Aurélien Taché. Le metteur en scène de "Lettres à Anne", qui se joue actuellement au théâtre Lepic dans le XVIIIe arrondissement de Paris, a publié ce mercredi un message sur Twitter, expliquant que l’élu "totalement saoul" aurait "profondément perturbé la représentation".

"Parlant fort, applaudissant de manière absurde, invectivant le comédien jusqu’à ce que ce dernier s’interrompe et lui demande de sortir", a relaté le metteur en scène tout en précisant qu’il aurait "ensuite lamentablement menacé le régisseur de représailles".

"Totalement inacceptable"

Contacté par Libération, Aurélien Taché s’est exprimé sur cet incident, se disant "vraiment surpris" de l’ampleur prise par cette action qui aurait duré seulement "deux minutes". "J’ai applaudi, et donc j’ai un peu naïvement perturbé la représentation. Et au même moment un téléphone a sonné, ce qui a contribué au brouhaha. Ensuite, j’ai voulu applaudir sans faire de bruit, en agitant les mains. Ce que l’acteur n’a pas compris, et il m’a donc demandé de sortir. Ce que j’ai fait ! Certes en râlant, en disant que c’était inadmissible, mais je suis sorti", a-t-il expliqué tout en dénonçant l’attitude du metteur en scène "qui se permet des accusations". "Je sortais simplement d’un dîner où j’avais bu un verre ou deux", s’est-il justifié.

De son côté, la présidente du groupe des écologistes, Cyrielle Chatelain, a fait part de sa stupéfaction, rappelant le devoir d'exemplarité des élus. "Ce qui est décrit par Benjamin Guillard est inacceptable, totalement inacceptable. Nous avons un règlement intérieur dans notre groupe", a déclaré au Figaro la députée EELV qui n’a pas exclu de prendre des "sanctions" à l’encontre de son collègue.

VIDÉO - Les meilleurs clashs à l'Assemblée nationale