Paris : un Danois fiché S qui voulait brûler des corans le 11 novembre expulsé

Par Aziz Zemouri
·1 min de lecture
L'homme comptait diffuser sa vidéo sur YouTube. (Photo d'illustration)
L'homme comptait diffuser sa vidéo sur YouTube. (Photo d'illustration)

À l'initiative de l'ambassade du Danemark à Paris, la police a procédé hier après-midi à l'interpellation de l'avocat Rasmus Paludan, 38 ans, fiché S en France pour son appartenance à l'extrême droite radicale. Il était accompagné de Lars Martin Erichsen, 52 ans, présenté comme son secrétaire particulier et inconnu du renseignement français.Selon les informations partagées par la représentation diplomatique, Paludan, arrivé la veille à Paris, avait prévu de brûler des exemplaires du Coran le 11 novembre près de l'Arc de Triomphe. Prévenus très tôt dans la matinée par la direction du renseignement de la préfecture de police, les policiers de la sécurité publique ont installé un dispositif de surveillance autour de l'hôtel Courtyard dans le 12e arrondissement où logeait le leader islamophobe.

Dirigeant d'un parti d'extrême droite

C'est en sortant vers 14 h 30 qu'il a été interpellé. Aussitôt, les forces de l'ordre lui ont signifié son interdiction administrative de séjourner en France, une décision préfectorale prise la veille. Selon ses déclarations, il avait prévu effectivement de profiter des célébrations du 11 Novembre à l'Arc de Triomphe pour réaliser son autodafé du livre saint des musulmans. Son complice devait le filmer et diffuser la séquence sur sa chaîne YouTube. Paludan a rapidement été placé en rétention administrative avant son expulsion. Il était censé repartir par le premier vol pour Copenhague où un siège était disponible.

Selon sa notice biog [...] Lire la suite